Humanité 1, VIH 0! Un vaccin a supprimé le virus du sida chez cinq patients, et tout ça sans médicaments quotidiens

Le virus du sida peut commencer à trembler! Les médecins ont réalisé une avancée majeure pour l'éradication du virus qui a fait tant de victimes dans le monde. Ils ont mis au point un traitement combinant un vaccin contre le VIH et un médicament utilisé contre le cancer. L'avantage de ce traitement? Les patients ne sont pas obligés de prendre des médicaments tous les jours. 

En août 2016, Médecins Sans Frontières estimait le nombre de personnes infectées par le virus du sida à environ 33 millions. Le virus est toujours aussi meurtrier, surtout en Afrique. Mais cette découverte de médecins anglais redonne de l'espoir à l'Humanité. En effet, lors d'essais cliniques sur 24 patients, cinq d'entre eux ont complètement été débarrassés du virus. Parmi ces cinq chanceux, un individu n'a pris aucun médicament pendant sept mois, explique le New Scientist!

Pour ce faire, les chercheurs ont combiné un vaccin contre le VIH et un médicament généralement utilisé pour combattre la cancer. Le virus du sida a cessé de se propager chez cinq patients. La chercheuse à la tête du test, Beatriz Mothe, explique qu'elle et son équipe "sont sur le bonne voie pour offrir une alternative à la trithérapie".

Un vaccin non-préventif

Généralement, les vaccins sont préventifs: on les prend pour éviter de choper une maladie. C'est le cas avec le vaccin contre le tétanos, les oreillons ou la rougeole. Mais ici, le vaccin se prend alors que l'on a déjà contracté le virus. Mitchell Warren a expliqué à l'Independant: "Un vaccin thérapeutique qui pourrait offrir un contrôle continu du virus sans avoir à prendre des pilules tous jours est une avancée énorme dans le combat contre le sida."

Comment ça s'est pratiquement passé? Les chercheurs ont donné à des patients ayant récemment contracté le virus du sida deux vaccins qui boost la production de globules blancs. Ces globules blancs peuvent reconnaitre et détruire les cellules infectées par le virus du sida.

Un traitement pas encore efficace à 100%

Pendant trois ans, ces patients ont continué à prendre leur trithérapie tandis que les chercheurs contrôlaient les réponses de leur système immunitaire. Ensuite, 15 patients ont reçu une dose de rappel des vaccins. Ils ont également ajouté un médicament généralement utilisé contre le cancer appelé romidepsin. Ce médicament est capable de débusquer le VIH, même si celui-ci n'est pas actif.

Parmi les patients, le virus du sida a repris du poil de la bête et a continué à se répandre chez dix d'entre eux. Ceux-la on dû continuer leur trithérapie. Par contre, cinq patients se sont retrouvés libre du virus, tout simplement! Mieux, ils ont pu se passer de leur trithérapie pendant plusieurs semaines. Un d'entre eux n'a pas touché à ses pilules pendant sept mois!

Tu l'as compris, le traitement est loin d'être encore efficace à 100% mais tout de même, il est déjà assez rare d'éradiquer le virus même chez quelques patients isolés. Cela donne de l'espoir pour l'avenir: si ce traitement est amélioré, les résultats pourraient être encore plus significatifs. On a peut-être trouvé la solution pour mettre fin à l'une des guerres les plus longues et difficiles de l'Humanité.

Déjà lu?