Sur Trappist-1 tu pourras fêter le nouvel an tous les deux jours: checke tous les détails de la découverte de la Nasa

C'était l'évènement de ce mercredi soir: la Nasa sous la houlette d'un groupe d'astronomes belges, a annoncé avoir découvert 7 nouvelles exoplanètes situées dans un autre système solaire: Trappist-1. Parmi elles, certaines pourraient accueillir de la vie. Alors en attendant des informations supplémentaires sur la caractère habitable de ces planètes, quelles sont les différences entre notre système solaire et celui Trappist-1? 

Ce mercredi soir, la Belgique s'est encore fait remarquer. Mais en bien! En très bien même puisque des astronomes liégeois ont annoncé une découverte majeur dans notre galaxie. Ils ont en effet découvert sept nouvelles planètes dans un autre système solaire! Ce n'est pas la première fois que des astronomes découvrent de nouvelles planètes. Ce qui change ici, c'est que parmi ces exoplanètes, trois pourraient accueillir de la vie!

De nouvelles planètes, un nouveau système solaire... Qu'est-ce qui distingue nos deux systèmes? Voyons ça.

7 planètes en orbite autour de Trappist-1, 8 autour du soleil

Il s'agit de la différence la plus notable mais aussi celle qui a le moins d'importance pour le futur. Dans le système de Trappist-1, on retrouve sept planètes, toutes en orbite autour de l'étoile. Tu le sais sûrement, mais dans notre système solaire, on retrouve huit planètes: Mercure, Venus, la Terre, Mars, Jupiter, Uranus, Saturne et Neptune.

Ce n'est pas vraiment important, cela nous donne juste l'information que le système de Trappist-1 est plus petit que le nôtre.

Trappist-1 est plus froide et plus petite que notre soleil

Une des différences majeures entre notre système et celui de Trappist-1 est l'étoile en elle-même. En effet, Trappist-1 est ce qu'on appelle une étoile naine rouge, tandis que le soleil est une étoile naine jaune. Quelle est la différence? Premièrement, une naine rouge est plus petite. Ensuite, sa température est plus faible que celle des naines jaunes. Comme sa température est plus faible, elle consomme moins vite son carburant qui est l'hydrogène, son espérance de vie est donc décuplée par rapport à une naine jaune.

Les planètes de Trappist-1 sont plus proches de leur étoile

Tout est lié, comme la température de Trappist-1 est plus faible que celle du soleil, les planètes peuvent se permettre d'être plus proche de leur étoile. C'est pourquoi les astronomes pensent que la température à la surface de ces exoplanètes pourrait être similaire à celle sur Terre.

De plus, les exoplanètes sont très proches les unes par rapport aux autres. Selon la Nasa, voila ce qui se passerait si on posait un pied sur une des planètes: "Si une personne se trouvait sur la surface d'une des planètes, elle pourrait voir les nuages du monde voisin, qui paraîtraient parfois plus grands que la Lune dans notre ciel."

Les tailles et les masses des planètes de Trappist-1 sont plus petites que les nôtres

Globalement, les planètes de Trappist-1 sont tout à fait différentes de celles que l'on retrouve dans notre système solaire. En fait, elles sont dans l'ensemble plus petites que les planètes que nous connaissons. Surtout, leur taille diffère très peu entre elles. Alors que dans notre système solaire, Jupiter est environ 120 fois plus grande que la Terre en terme de superficie.

Une année d'un jour et demi

Comme les exoplanètes sont plus proches de leur étoile, elles font le tour de Trappist-1 beaucoup plus rapidement. Du coup une année ne dure qu'un jour et demi sur la planète la plus proche de la naine rouge. La plus éloignée réalise sa révolution (le fait de faire le tour de l'étoile) en 12 jours. Bon, ça coûte cher en champagne pour fêter le nouvel an tous les jours mais pourquoi pas?

Autre élément important et qui change vraiment tout par rapport à la Terre: les exoplanètes ne tournent pas sur elle-même. Qu'est-ce que cela implique? Et bien sur une face de la planète, il fait toujours nuit. Parfait pour les clubbers et les vampires.

Pas de planète gazeuse

Dans notre système solaire, on retrouve différents types de planètes: les planètes telluriques c'est-à-dire composées de roches et de métal. Tu l'as deviné: la Terre en fait partie. On retrouve aussi des planètes gazeuses comme Jupiter ou Saturne. Cela change beaucoup de chose, car si tu essayes d'aller sur Jupiter, tu seras désintégré avant même d'avoir parcouru un mètre dans son atmosphère. Alors que sur les planètes telluriques, même si la vie n'y est pas toujours possible, tu pourrais envisager de mettre un pied à terre.

Donc bonne nouvelle: les planètes du système de Trappist-1 sont exclusivement telluriques, pas de satanée planète gazeuse hostile. Elles seraient donc solides et composées de minéraux et de roches. Un bon premiers pas vers le développement de la vie, il ne manque plus que de l'eau! Notons que la 7e planète serait quant à elle composée de glace, à confirmer!

Au final, un bilan positif mais un système encore inaccessible

Pour conclure, il faut garder les pieds sur Terre. Tout semble cool dans le système de Trappist-1: des planètes aux températures acceptables, de composition rocheuse avec une étoile à l'espérance de vie supérieur au soleil, nice! Mais n'oublions pas que Trappist-1 se trouve à environ 40 années lumière de notre planète soit environ 369.000 milliards de kilomètres. En tout, avec les technologies dont nous disposons, nous devrons atteindre ce système en environ un million d'année. Ok, on vient de plomber l'ambiance. Il faut espérer que l'humanité arrive à mettre au point une nouvelle génération de navette qui, pourquoi pas, marcherait à l'énergie nucléaire.

Tu peux (re)découvrir la vidéo de présentation de la Nasa ici

 

Déjà lu?