Et pourquoi pas? Un Suédois veut donner le droit aux travailleurs de se prendre une 'pause sexe' payée par leur patron

Per-Erik Muskos, un conseiller social-démocrate de la ville d'Övertornea, a déposé une "motion sexe". L'homme politique veut donner à tous les employés le droit de prendre une heure sur leur temps de travail pour rentrer à leur maison et faire l'amour avec leur conjoint(e). Bien sûr, c'est le patron qui paye.

À moins de travailler dans la même boîte que ton copain ou ta copine, les heures que tu passes au boulot peuvent parfois te sembler longues et monotones. Et encore, même si c'est le cas, tu n'as de toute façon pas le droit de te prendre quelques minutes de pause pour profiter de ta moitié. La loi sur le travail ne l'autorise pas, mais les choses sont en train de bouger en Suède.

Un conseiller social-démocrate local a déposé une "motion sexe" dans la ville d'Övertornea, au nord de la Suède tout près de la frontière avec la Finlande. En résumé, il veut faire passer dans la loi sur le travail le droit de disposer d'une heure entière dans ton temps de travail pour rentrer chez toi et faire l'amour à ton copain ou ta copine. Et tout cela payé par ton patron, contrairement à ton heure de pause midi. Cela va de soi.

"Qui serait contre?"

Selon lui, son plan a de grande chance d'être accepté, car "qui serait contre?". De plus, "la recherche scientifique démontre que le sexe est bon pour la santé", a expliqué l'homme politique de 42 ans en déposant son projet. Mais il s'agit surtout de "renforcer ta relation amoureuse", plutôt qu'"une mesure contre le vieillissement". En gros, le but est de passer plus de temps avec ta moitié pour revenir travailler moins stressé.

Le Suédois reconnaît tout de même qu'il y a quelques inconvénients à son plan. Par exemple, il n'existe aucun moyen de vérifier si l'employé consacre effectivement son heure de pause payée à des relations sexuelles. Mais selon lui, les patrons devraient avoir confiance en leur personnel.

Et pourtant, les Suédois n'ont déjà pas trop à se plaindre, en ce qui concerne leurs conditions de travail. Ils ne passent, en moyenne, que 32 heures au boulot, seuls les Français et les Finlandais travaillent moins d'heures qu'eux. En outre, ils figurent parmi les travailleurs les moins stressés dans le monde et se disent très heureux au boulot, selon les études de l'OCDE.

Mais il reste encore une question: que faire des travailleurs célibataires? Il faut avouer que ce n'est pas très "égal" comme droit...

source.gif

Déjà lu?