Ça y est, la Nasa a balancé sa big découverte: elle a trouvé 7 nouvelles planètes, dont 3 sont "en zone habitable"

La Nasa a fait une énorme découverte qui renforce l'idée qu'il y a une vie ailleurs de la Terre. Elle a repéré non pas une ou deux ou trois... mais sept autres planètes qui gravitent autour d'une étoile hors de notre système solaire. Elles sont de taille similaire à notre planète et n'en sont pas très éloignées. Et le plus dingue: trois se situent dans une "zone habitable".

La grande annonce est tombée hier: la Nasa a fait une incroyable découverte sur "des planètes qui orbitent autour d’autres étoiles que celles présentes dans notre système soleil". Autrement dit, des exoplanètes. Mais l'agence spatiale n'en avait pas dit plus et attendait ce soir pour tout balancer.

Lors d'une conférence de presse tenue à 13 heures (19 heures en Belgique) au siège de la Nasa à Washington, et retransmise en direct sur son site internet, une équipe d'astronomes a annoncé avoir découvert, en tout, sept nouvelles planètes. Trois d'entre elles avaient déjà été repérées en mai 2016 grâce au télescope liégeois TRAPPIST-Sud, qui est situé au Chili. Mais leur nombre exact et leurs caractéristiques n'étaient pas très clairs. Jusqu'à ce que l'équipe puisse utiliser en automne 2016 le télescope spatial Spitzer, pour observer le système en continu durant trois semaines. Et donc là, big news: quatre planètes supplémentaires ont pu être détectées.

"Les Sept Merveilles"

Elles orbitent toutes autour de TRAPPIST-1, une étoile plus petite et plus froide que le Soleil. Comme elles ne se situent pas dans notre Système solaire, leur nom exact est exoplanètes. Les astronautes les appellent également "les Sept Merveilles".

Elles ne sont vraiment pas loin de la Terre, à 40 années-lumières seulement, et sont plus proches du Soleil. Elles auraient plus ou moins la même taille que notre planète, un même climat tempéré et seraient rocheuses. Le plus incroyable: elles pourraient abriter de l'eau sous forme liquide à leur surface, surtout trois d'entre elles car elles orbitent dans la "zone habitable" de l'étoile. À savoir, les exoplanètes e, f et g en haut sur l'image de la Nasa.

TRAPPIST-1 est ainsi "le plus grand trésor de planètes de taille terrestre jamais détectées autour d'une étoile. C'est un système planétaire fascinant, non seulement par le nombre de planètes qu’il abrite, mais aussi parce qu'elles présentent des caractéristiques fort similaires à celles de notre Terre (...) et sont donc potentiellement habitables", ont expliqué les chercheurs de la Nasa. De quoi relancer l'hypothèse qu'il existe une vie extra-terrestre!

Un Belge à la tête de la dream team!

Et qui faisait partie des chercheurs qui ont fait cette découverte? Michaël Gillon, un astronome de l’Université de Liège (Ulg). Oui, oui, un Belge! C'est d'ailleurs lui qui a chapeauté toute l'équipe.

Il y avait également Thomas Zurbuchen, l'administrateur associé de la Direction des missions scientifiques au siège de la NASA à Washington ; Sean Carey, le directeur du Spitzer Science Center de la NASA en Californie ; Nikole Lewis, un astronome au Space Telescope Science Institute à Baltimore ; et Sara Seager, professeur de science et de physique planétaires au Massachusetts Institute of Technology à Cambridge aux États-Unis.

Cette dream team ne va pas s'arrêter là. Elle attend de nouveaux télescopes pour pouvoir étudier la composition des nouvelles planètes. Michaël Gillon conclut: "D'ici cinq à dix ans, nous devrions en savoir beaucoup plus sur ces planètes: de quoi elles sont faites, comment elles se sont formées, quelles sont leurs conditions de surface... Et qui sait, peut-être aurons-nous alors détecté des traces de vie sur l'une ou plusieurs d'entre elles? Si c'est le cas, nous ne regarderons jamais plus les étoiles de la même façon..."

"Nouveau record! Nous avons trouvé 7 planètes de la taille de la Terre autour d'une seule étoile en dehors de notre système solaire; 3 sont en zone habitable"

"L'étoile TRAPPIST-1 et les 7 planètes de taille de la Terre sont en orbite et sont relativement proches de nous; à +/- 40 années-lumières"

Déjà lu?