À quoi joue le gouvernement bruxellois? Il compte bien appliquer les amendes pour les nuisances sonores dès cette nuit

Le bras de fer se poursuit entre les Régions bruxelloise et flamande autour des nuisances sonores de l'aéroport de Zaventem. Réunies ce matin en comité de concertation, un accord est encore loin d'être trouvé. Pour preuve, Rudy Vervoort compte bien envoyer les amendes dès cette nuit. Pour lui, la procédure en conflit d'intérêts lancée par la Flandre n'est pas légitime.

Coup de tonnerre au dessus du ciel bruxellois. Réuni en comité de concertation ce matin, Régions flamande et Bruxelloise devaient trouver un accord par rapport aux nuisances sonores de l'aéroport de Zaventem.

La tension a été vive tout le week-end, même si au micro de la RTBF, la ministre bruxelloise de l'Environnement Céline Frémault (CDH) déclarait avant la réunion qu'elle ne comptait "pas faire de Bruxelles une no-flight zone".

Entretemps, le gouvernement flamand avait décidé de lancer une procédure en conflit d'intérêts, principalement pour repousser de 60 jours la date butoir de la mise en application des amendes, effective ce mercredi.

Procédure en conflit d'intérêts pas légitime

Dans ce contexte, la sortie du porte-parole de Rudy Vervoort (PS), le Ministre-président de la Région bruxelloise, est quelque peu déconcertante. Bruxelles va bien envoyer les amendes dès cette nuit, selon VTM. Rudy Vervoort juge que la procédure lancée par la Flandre n'est pas légitime. Ils se basent pour cela sur la Loi spéciale du 8 août 1980 qui dit qu'une telle procédure ne peut pas être lancée deux fois sur le même sujet.

Déjà lu?