Oublie tout ce que tu as appris: voici "Zealandia", le huitième continent disparu depuis des millions d'années

Tu l'as appris en géographie à l'école, notre planète compte sept continents: l'Europe, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du Nord et du Sud, l'Océanie et l'Antarctique. Tout cela pourrait être remis en cause suite à la découverte d'un nouveau continent disparu: la "Zealandia" qui se trouve sous l'Océanie. Explications. 

Tout le monde le sait, il existe sept continents: l'Europe, l'Asie, l'Afrique, l'Amérique du Nord, l'Amérique du Sud, l'Océanie et l'Antarctique. Mais selon une étude approfondie de la croute terrestre, un huitième continent se cacherait sous nos yeux depuis des milliers d'années: Zealandia.

Onze chercheurs se sont penchés sur le cas de ce vieux continent. Selon eux, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie ne sont pas deux îles distinctes. Elles font en fait partie d'une seule et même plaque géologique d'environ 4,9 millions de kilomètres carré.

Une découverte pas si neuve que ça

En fait, Zealandia est déjà bien connu des géologues. Son existence a déjà été suggérée par Bruce Luyendyk, géophysicien de l'université de Californie, en 1995. C'est pourquoi l'équipe de chercheurs ne parle pas d'une découverte soudaine: "Ce n’est pas une découverte soudaine, mais une réalisation progressive de la chose : il y a 10 ans, nous n’avions pas eu assez de données accumulées ou la confiance nécessaire dans l’interprétation, pour écrire ce document." écrivent-ils dans le Geological Society of America journal.

Bruce Luyendyk utilisait donc déjà le terme Zealandia en 1995, mais à l'époque il l'utilisait pour parler de la Nouvelle-Zélande et de la Nouvelle-Calédonie. Les chercheurs ont alors poussé la théorie de Luyendyk plus loin en proposant l'hypothèse d'un vrai continent. Pour qu'une dalle de roche soit considérée comme un continent, il faut qu'elle respecte quatre critères: premièrement il faut la terre prenne ses racines au fond de l'océan et s'élève aussi haut. Ensuite, il faut que cette dalle soit composée de trois types de roche: ignée (roches magmatiques), métamorphique (altérée par la température et la pression) et sédimentaire (créée par l'érosion). De plus, il faut qu'une section de croûte plus épaisse et moins dense, par rapport au plancher océanique environnant soit présente. Et enfin, il faut que la plaque soit suffisamment grande pour être considérée comme un continent.

Dès le départ, les trois premières conditions étaient remplies. Il ne restait plus qu'à savoir si Zealandia est assez grand pour parler de continent. Grâce aux avancées technologiques des cartes, radars et images satellites, les chercheurs en ont conclu que Zealandia fait "approximativement la taille de la région de la grande Inde".

Pourquoi Zealandia a disparu?

Concrètement, chaque continent se trouve sur des plaques tectoniques. Celles-ci bougent au fil des années, par exemple il est très probable que l'Inde ait été un continent à part entière avant de percuter l'Asie il y a des millions d'années.

En fait Zealandia faisait partie du continent disparu il y a bien longtemps: le Gondwana. Ce supercontinent rassemblait l'Australie, une partie de l'Asie et de l'Afrique et même de l'Amérique. Ce continent a disparu il y a 600 millions d'années. Zealandia s'est alors détaché de ce continent et a migré comme l'Australie ou l'Antarctique.

La tectonique des plaques a alors étiré, aminci et submergé Zealandia durant des millions d'années. A tel point qu'aujourd'hui, uniquement 5% du continent est visible: la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie. C'est d'ailleurs à cause de ça que cette découverte a mis de temps à arriver: il était difficile d'imaginer qu'un continent entier puisse être submergé par les eaux.

Mais du coup, la Nouvelle-Zélande fait partie de quel continent? Il va falloir déterminer ce qui appartient et ce qui n'appartient pas à la Nouvelle-Zélande. C'est assez fou mais un accord des Nations Unies régule ces questions des plateaux continentaux et des frontières. Il faudra utiliser cet accord pour déterminer à quel endroit et quelles ressources, la Nouvelle-Zélande pourra exploiter. Cette découverte risque donc, à terme, d'un peu chambouler l'ordre établi en Océanie.

Déjà lu?

Discover Science

Ta réaction?