Retour à l'âge de glace: les scientifiques espèrent ramener les mammouths à la vie d'ici deux ans

Winter is coming! La science vient peut-être de faire un pas de mammouth dans le domaine de la génétique. Les chercheurs espèrent ramener à la vie les éléphants laineux disparus il y à 4.500 ans. Les mammouths à Pairi Daiza et au zoo d'Anvers c'est pour bientôt! 

En 1979, les Clash chantaient "the ice age is coming" dans leur morceau London Calling. Bien vu de la part du groupe anglais. 38 ans plus tard, les scientifiques ont peut-être trouvé la solution pour ramener les mammouth à la vie. À défaut de servir vraiment l'humanité, cette découverte ouvre de nouveaux horizons en matière de génétique.

Concrètement, les scientifiques travaillent sur base de l'ADN des éléphants, l'espèce qui se rapproche le plus des mammouths. Ils essayent d'implanter dans l'ADN d'éléphant les caractéristiques de son ancêtre: la fourrure, les multiples couches de graisse ainsi que le sang froid des animaux polaires. Au fil des années, les scientifiques réussissent à implanter de plus en plus de modifications dans le génome de l'éléphant. C'est de bonne augure pour la suite.

Des recherches controversées

Disposer d'un embryon, c'est bien. Réussir à le faire se développer, c'est mieux. Le principe est le même que pour les humains: pour pouvoir créer un mammouth il faut que l'embryon puisse se développer dans un utérus ou un lieu équivalent. Les scientifiques pensent à utiliser un utérus artificiel ou à implanter l'embryon dans l'utérus d'un éléphant. Cette dernière solution a été très critiquée car il se pourrait que l'éléphant souffre énormément durant l'opération. Pire, il se pourrait que l'éléphant ne survive pas à la naissance, ou même à l'implantation de l'embryon.

Le professeur Georges Church dirige l'équipe de chercheurs à l'université d'Harvard et explique les avancements des recherches: "Nous sommes en train d'évaluer les impacts de ces modifications sur l'embryon de l'éléphant. Nous avons déjà réussi à recréer les petites oreilles, les couches de graisses, les poils et le sang froid des mammouths mais il y a encore d'autres caractéristiques sur lesquelles nous devons travailler. En fait, le résultat final ressemblera à un hybride entre deux espèces. Ce sera en fait un éléphant avec des traits de mammouth."

En conclusion, cette avancée scientifique ne va pas révolutionner la vie de l'Humain sur Terre. On pourrait se dire qu'il y a des choses plus importantes sur lesquelles travailler comme éradiquer des maladies mortelles, par exemple. Mais allez, ce serait tout de même exceptionnel de rencontrer un vrai mammouth, une espèce disparue il y a plus de 4.500 ans. Bon par contre, obligation d'appeler le premier mammouth Manny, comme dans l'Âge de Glace, sinon c'est pas marrant.

Déjà lu?

Discover Science

Ta réaction?