Ça y est, les astronautes vont bientôt pouvoir faire caca dans l'espace: trois solutions révolutionnaires ont été trouvées

La Nasa vient de clôturer son concours "Space Poop Challenge". Elle a récompensé trois modèles différents qui pourraient permettre aux astronautes d'enfin faire caca dans l'espace. Mais ce ne sera hélas pas pour tout de suite, elle doit encore concevoir ses propres prototypes.

C'était un grand mystère depuis longtemps pour la Nasa. Pour les petits besoins, les astronautes portent déjà des couches urinaires. Mais comment faire quand ils sont dans l'espace et qu'ils ont un besoin pressant de faire caca? Éh oui, ils sont recouverts de la tête au pied d'une combinaison super lourde et complètement étanche. En plus, tous les gestes sont très lents en apesanteur et les toilettes ne sont souvent pas tout près. Autant dire qu'il valait mieux faire toutes les vidanges avant de sortir de la navette. Mais cette fois, ils ont trouvé trois solutions pour enfin réaliser le "Space Poop Challenge".

La Nasa avait ouvert un concours dans lequel elle offrait 30.000 dollars (un peu plus de 28.000 euros) à celui qui trouverait un système qui permette aux astronautes de faire leurs besoins en cinq minutes sans l'aide de leurs mains. Le modèle devait aussi être capable de stocker leurs déchets organiques jusqu'à six jours (en cas de panne). Ce n'était pas une mince à faire à cause de la microgravité dans l'espace qui fait flotter les solides et les liquides.

L'idée gagnante: une poche d'air

Celui qui a réussi à résoudre le grand mystère du caca dans l'espace est Thatcher Cardon, un officier de l'Air Force américaine qui est aussi médecin. Il a donc empoché 15 000 dollars (14.100 euros) sur les 30.000.

Il a tiré parti de son expérience de chirurgien, en proposant l'idée de créer une poche d'air dans la combinaison, juste à l'endroit où se trouve l'aine. À partir de ce petit sas, plein de trucs - comme des couches et des bassins hygiéniques - peuvent être introduits et ressortis. Cardon a expliqué que ce système ressemble un peu aux cathéters, ces espèces de tubes qui permettent d'explorer une artère, d'y injecter une substance ou d'en retirer des éléments nocifs. Du coup, "il peut bien être en mesure gérer un peu de caca", a-t-il dit sur les ondes de NPR.

Autre idée: une "ceinture urinaire aérodynamique"

La Nasa a également récompensé un autre projet prometteur. Une équipe composée d'un médecin, d'une dentiste et d'une chercheuse de Houston a donc empoché 10.000 dollars (9.400 euros). Ils ont développé ce qu'ils appellent une "ceinture urinaire aérodynamique". Celle-ci utilise l'air pour repousser les matières fécales vers un tube de sortie situé dans le bas de la combinaison.

Enfin, la troisième place revient au designer britannique Hugo Shelley, qui a reçu les 5.000 dollars restants (4.700 euros) grâce à son système basé sur un cathéter situé en-dehors de la combinaison. Il permet donc de comprimer, de stocker de manière totalement étanche et d'assainir les matières fécales dans le dos du costume.

Et maintenant?

Bon, le "Space Poop Challenge", ce n'est hélas pas pour demain. La Nasa doit encore intégrer des éléments de ces trois idées dans des prototypes qui seront testés dans le futur dans la Station spatiale internationale. Mais le temps presse, puisque les astronautes sont envoyés de plus en plus loin de la station, sur la lune ou sur Mars.

Ici, l'astronaute de la Nasa, Rick Mastracchio, t'explique pourquoi c'est un problème important à solutionner:

Déjà lu?