Mauvais point pour l'Homme: le climat a évolué 170 fois plus rapidement par sa faute 

Même si certains ne préfèrent pas y croire, l'humain a influé sur le climat et continue à le faire. Une nouvelle étude a donné un chiffre sur l'incidence de l'Homme sur notre environnement. C'est assez impressionnant: le climat a évolué, en mal, 170 fois plus vite que si on n'existait pas.

Pour la première fois, des chercheurs ont mis au point une équation mathématique permettant de décrire l'influence de l'Homme sur le climat. Le résultat fait mal: le climat s'est transformé 170 fois plus rapidement sous l'influence de l'humanité.

Cette équation a été développée par par le professeur Will Steffen, un spécialiste du changement climatique, et a été publiée dans le journal The Anthropocene Review. Dans l'article, les chercheurs expliquent que lors des premières 4,5 milliards années de notre planète, le climat était réglé par des facteurs astronomiques et géophysiques.

Plus précisément, lors des 7.000 dernières années, la température globale de la planète diminuait de 0,01 degré par siècle. Alors que, sur les quatre dernières décennies, la Terre est devenue 1,7 degré plus chaude. Cela représente la plus grosse augmentation de la très longue histoire de notre planète. Ouille.

Les émissions de CO2 responsables de cette augmentation

Ce n'est pas vraiment une surprise, ce sont nos émissions de CO2 qui ont provoqué cet exceptionnel réchauffement de la Terre. C'est Owen Gauffney, co-auteur de cette étude qui l'explique au New Scientist: "Le taux d'émission de CO2 est le plus élevé depuis 66 millions d'années, c'est-à-dire depuis la disparition des dinosaures".

On ne parle plus ici de changement graduel du climat et c'est ça qui est effrayant. Will Steffen précise: "L'ampleur de l'impact de l'Homme sur le climat ressemble plus à une explosion de météorite qu'à un changement graduel. Nous ne sommes pas en train de dire que les forces astronomiques et géophysiques n'ont plus d'influence sur la planète mais cette influence est négligeable comparé à celle de l'être humain."

Cette étude intervient alors que Donald Trump a supprimé les pages concernant le climat sur le site web de la Maison Blanche. Le président américain a aussi nommé un climatosceptique à la tête de l'agence de l'environnement américaine. Effrayant.

Déjà lu?