La bonne nouvelle de la journée: la plupart des 240 baleines-pilotes échouées ont pu être remises à flot

Il y a du nouveau concernant les 240 baleines-pilotes échouées sur une plage en Nouvelle-Zélande. La plupart des animaux ont pu être sauvés. Des volontaires ont pu les remettre à flot grâce à la marée haute. Mais il y a encore une incertitude: elles sont toujours dans la baie et pourraient bien s'échouer à nouveau. 

Vendredi dernier, 416 baleines-pilotes s'échaient sur une plage de Farewell Split, dans la région de Golden Bay, à l’extrême nord de l'île du Sud. Environ 300 d'entre elles étaient déjà mortes à l'arrivée des volontaires.

Le lendemain, ce sont quelque 240 spécimens qui se sont échoués à leur tour. "Les 240 baleines-pilotes échouées entre Puponga et Pakawau samedi ont pour la plupart réussi à se remettre à flot pendant la marée haute de cette nuit mais nagent dans le secteur dans des eaux peu profondes", a expliqué le porte-parole du département de la protection de l'environnement Herb Christophers.

Il restait aujourd'hui encore 17 animaux protégés par un simple essuie humidifié. 500 volontaires s'étaient précipités pour venir en aide à ce gros dauphin qui peut peser jusqu'à deux tonnes.

Neuf échouages au même endroit ces dix dernières années

Un nouveau carnage a donc été évité mais pour combien de temps? La plupart des animaux sont toujours pris au piège dans la baie et la chaîne humaine formée par les volontaires ne sera pas là éternellement.

Ce n'est pas la première fois que des animaux sont pris au piège sur les plages de Farewell Split. C'est même arrivé neuf fois cette dernière décennie, sans qu'on sache trop pourquoi.

Déjà lu?