"Je n'allais pas abandonner": ce présentateur radio a appris qu'il était condamné et il a décidé de se marier avant la fin

Un présentateur radio de la BBC, Steve Hewlett, a appris qu'il allait mourir de son cancer de l’œsophage. Il a alors décidé de se marier avant la fin de sa vie avec sa compagne Rachel. Un de ses collègues, Eddie Mair, a expliqué ce qu'il s'est passé au journal The Guardian. Tu vas avoir les larmes aux yeux. 

Cette histoire va te donner les larmes aux yeux. Un présentateur radio de la BBC, Steve Hewlett, avait le cancer de l’œsophage. Il a appris qu'il allait arrêter le traitement et qu'il allait donc bientôt perdre la vie. Une heure plus tard, il s'est marié avec sa compagne Rachel à l'hôpital de la Royal Marsden dans le quartier de Chelsea à Londres.

L'organisation du mariage a pris une heure en tout, explique l'un de ses collègues Eddie Mair au journal The Guardian. "Ils ont réussi à trouver un officier civil et un curé est sorti de table quand il a reçu la demande", explique-t-il. "Les infirmières ont réussi à installer des bouquets de fleurs, un gâteau de mariage, des bouteilles de Prosecco venant de je ne sais où. Ensuite, la cérémonie a pu commencer", explque-t-il.

"Tu as toujours de l'espoir"

Hewlett a eu une conversation (enregistrée par The Guardian) dans sa chambre d'hôpital avec son collègue. Il a raconté que son médecin lui avait dit que son foie n'allait plus supporter d'autres traitements et que le futur ne s'annonçait pas prometteur. Mais Hewlett voulait continuer le traitement. Une semaine après, son médecin lui a annoncé qu'ils allaient lui fournir des soins palliatifs et qu'il valait mieux qu'il "vive chaque jour comme il venait", peut-on lire dans The Guardian.

Le présentateur radio a ensuite expliqué son ressenti: "J'ai accepté depuis longtemps que mon temps était compté. Mais évidemment, tu as toujours de l'espoir et tu fais de ton mieux et je ne voulais certainement pas abandonner. Quand j'ai appris la nouvelle, j'ai quand même mis du temps à réaliser ce qu'il disait", a-t-il dit.

Si cette histoire t'as touchée, Steve Hewlett écrit son vécu dans The Guardian.

Lisez aussi