Une idée intéressante pour aider les réfugiés: Ikea va vendre des tapis confectionnés par des migrants syriens

Parmi les nombreux problèmes auxquels doivent faire face les réfugiés de guerre, il y a l'absence de travail et donc de revenus. Pour venir en aide à quelques 200 Syriens réfugiés en Jordanie, la compagnie suédoise Ikea a annoncé qu'elle allait vendre dès 2019 des produits manufacturés par des réfugiés.

La Jordanie figure parmi les pays ayant accueilli le plus de réfugiés au monde. Selon les Nations Unies, ce pays frontalier de la Syrie abrite actuellement environ 655.000 réfugiés. Soit 655.000 personnes qui ont dû tout abandonner dans leur pays pour aller vivre dans des conditions plus que précaires.

La compagnie suédoise Ikea, spécialisée dans le mobilier et les accessoires de maison, a décidé qu'elle allait essayer de leur apporter son aide. Dès 2019, elle devrait revendre dans plusieurs de ses magasins des tapis et des textiles manufacturés sur place. Son initiative devrait créer des emplois pour environ 200 réfugiés syriens vivant en Jordanie, la plupart des femmes.

Tragédie

Les données récentes de l'ONU montrent que seuls 37.000 permis de travail ont été délivrés en Jordanie pour les 655.000 réfugiés syriens. De nombreux Syriens sont obligés de travailler sans permis pour survivre et les personnes les plus lésées par cette crise sont les femmes.

"La situation en Syrie est une tragédie majeure de notre temps, et la Jordanie a pris une grande responsabilité dans l'accueil des réfugiés syriens ... Nous avons décidé d'examiner comment Ikea pouvait contribuer", a déclaré Jesper Brodin, directeur général d'Ikea, à CNN.

Ikea, entreprise engagée?

Les tapis et les textiles seront vendus localement et dans d'autres marchés du Moyen-Orient qui ont des accords de libre-échange avec la Jordanie. Le géant du meuble suédois a déclaré que les produits feront partie d'une édition limitée.

Ikea a déclaré qu'elle travaillerait avec les organisations locales pour s'assurer que les heures étaient flexibles pour les femmes qui doivent s'occuper de membres de leur famille. La société a également fait don de 30,8 millions d'euros à des projets d'éclairage et d'énergie renouvelable (vidéo ci-dessus) dans des camps de réfugiés au Moyen-Orient, en Afrique et en Asie.

Selon l'ONU, plus de 65 millions de réfugiés ont dû quitter leur pays en 2015. 200 personnes, ça ne représente rien comparé à ce chiffre. Mais cela pourrait inspirer d'autres multinationales à faire de même. Après tout, c'est tout bénèf pour leur image...

Déjà lu?