Maintenant c'est vraiment sûr: à partir du 15 juin, fini de payer plus cher pour appeler ou surfer dans un autre pays de l'UE

Les opérateurs en Europe ne peuvent plus facturer de coûts supplémentaires aux consommateurs pour appeler, envoyer des SMS ou surfer dans un pays de l'Union européenne. Tout est en ordre, l'UE est arrivée à un accord sur les tarifs que les opérateurs se payaient l'un l'autre pour les services utilisés par les clients.

Le dernier obstacle à la fin de la facturation de coûts supplémentaires pour appeler, envoyer des SMS ou surfer dans l'UE vient de tomber.Un accord vient d'être passé sur ce que les opérateurs peuvent se facturer l'un l'autre pour le roaming. Cet accord était nécessaire pour enfin pouvoir supprimer les frais de roaming pour les clients.

L'Europe s'est engagée à "pouvoir fournir ce que nous avons promis" d'ici le 15 juin. C'est parfait pour les vacances. "Nous nous sommes aussi assurés que les opérateurs puissent continuer à se faire concurrence pour offrir les offres les plus attractives sur leurs marchés locaux" explique le commissaire en charge du Marché unique numérique, Andrus Ansip

Si tu voyages vers les pays suivants, tu ne dois plus t'occuper des frais de téléphone à partir du 15 juin: la Suède, la Grande-Bretagne (mais cela ne durera pas), la République tchèque, l'Espagne, la Slovaquie, la Slovénie, la Roumanie, le Portugal, la Pologne, l'Autriche, les Pays-Bas, Malte, le Luxembourg, la Lituanie, la Lettonie, la Croatie, l'Italie, l'Irlande, la Hongrie, la Grèce, la France, la Finlande, l'Estonie, le Danemark, Chypre et la Bulgarie.

Des abonnements plus chers?

Pour un appel téléphonique, les opérateurs peuvent se facturer l'un l'autre 3,2 cents maximum. Envoyer un SMS dans un autre pays de l'UE peut être facturé maximum un cent.

Pour utiliser Internet, le prix de gros entre opérateurs est fixé à 7,7 euros/GB mais il va diminuer progressivement pour arriver à 2,5 euros/GB en 2022.

Il y a eu une petite guerre entre les opérateurs de télécommunications et l'UE: les pays d'Europe du sud ne voulaient pas trop baisser les tarifs car pendant les vacances le roaming est beaucoup utilisé.

Mais si les opérateurs ne peuvent plus facturer de frais de roaming à leurs clients, ils vont chercher une manière de récupérer cet argent. Par exemple, en augmentant le prix des abonnements.

Déjà lu?