Le football reprend ses droits à Alep plus de quatre ans après le dernier match

Alors que le calme revient petit à petit après six ans de conflit entre les rebelles syriens et le régime de Bachar al-Assad, les habitants d'Alep ont pu assister à un match de football dans le stade d'Ittihad. Sur les gradins, une grande banderole arborait le portrait du président.

Le retour à la normal est encore loin d'être acté dans la ville d'Alep. L'armée syrienne a repris le contrôle de la deuxième plus grande ville de Syrie le mois dernier. Depuis, des familles font leur retour dans les quartiers toujours dévastés.

Objet de propagande ou non de la part du régime, les habitants ont pu néanmoins profiter de leur premier match depuis plus de quatre ans. "Le dernier match auquel j'ai assisté était en 2010", affirme à l'AFP Mohammad Ali, la trentaine. "Bien sûr à l'époque nous étions plus nombreux. Certains (de mes amis) ont quitté le pays, d'autres sont morts", dit-il.

"La sécurité est de retour"

Le match opposait l'équipe Ittihad à celle de Hurriya et a été remporté 2 à 1 par l'équipe visitée. Jusqu'àlors, Ittihad devait jouer dans d'autres régions du pays par mesure de sécurité. "Nous commencions à désespérer car aucun match n'avait lieu à Alep", raconte Ghassan Mahmoud, un autre supporter. "Maintenant que la sécurité est de retour, nous espérons que les supporters du club reviendront progressivement dans les gradins", ajoute-t-il.

Le match est "un premier pas pour que les équipes d'Alep puissent de nouveau jouer à domicile", avait affirmé cette semaine Maher Khayata, le vice-président de l'Union générale des sports, selon l'AFP. La Ligue syrienne de football avait été suspendue à cause du conflit - qui a fait près de 310.000 morts - il y a près de six ans mais les matchs avaient repris en 2012 sur une petite partie du territoire.

Déjà lu?