Interpellant: une mosquée a été ravagée par les flammes au Texas tôt samedi matin

S'il est trop tôt pour parler d'un quelconque lien entre le #muslimban, prononcé par Donald Trump samedi, et l'incendie de cette mosquée, le timing laisse perplexe. C'est en tout cas un très mauvais signal: cette mosquée avait déjà fait l'objet d'un cambriolage il y a une semaine et a été vandalisée il y a plusieurs années.

"C'est triste de rester planté là et de la voir s’effondrer", a déclaré Shadid Hasmi, le président du centre islamique dans les colonnes du New York Times. "Les flammes étaient si énormes", a-t-il ajouté.

S'il faut prévenir d'emblée que les enquêteurs n'ont pu encore trouver la cause de l'incendie, cet incident laisse songeur. Samedi, Donald Trump signait un décret permettant aux autorités américaines d'interdire pendant trois mois, l'arrivée de ressortissants de sept pays "musulmans" (Irak, Iran, Somalie, Soudan, Syrie et Yémen).

Le climat social qui règne aux Etats-Unis n'est de toute façon pas des plus sécurisant, spécialement pour les minorités issues de la communauté musulmane.

Pas d'alarme et portes ouvertes

"Nous n'avons pas d'information sur ce qui a provoqué l'incendie et sur ce qui s'est passé", ont déclaré les autorités à Hadid Hasmi. Tout ce que l'on sait c'est que l'alarme n'était pas branchée et que les portes n'étaient pas verrouillées. C'est un Imam de la congrégation qui l'a remarqué via un programme en ligne sur internet.

"Il était inquiet, donc il s'est rendu immédiatement sur place", a ajouté Hasmi. "Mais entre-temps, les pompiers étaient déjà là en train d'opérer."

"Bien sûr que nous allons reconstruire"

La mosquée a été construite en 2000 et a bénéficié du soutien de la ville. Le 21 janvier dernier, quelqu'un avait déjà fait irruption dans le centre où des ordinateurs portables et des appareils électroniques ont été volés. Et en juillet 2013, un homme avait admis avoir peint "H8" sur un mur, signifiant "hate" (haine).

"Bien sûr que nous allons reconstruire", a conclut le président du centre islamique. "Quand le 11 septembre est arrivé, musulmans et non-musulmans étions tous réunis."

 

Déjà lu?