En Wallonie et à Bruxelles, le PS chute dans les sondages mais il reste malgré tout en tête

Après l'affaire Publifin, il fallait s'attendre à une chute monumentale de la confiance des électeurs dans les principaux partis de Wallonie. Et c'est le cas. Le PS a perdu 6 points dans les sondages par rapport à 2014. Mais il reste en tête. Paul Magnette est actuellement l'homme politique préféré des Belges francophones.

Le Grand Baromètre réalisé par RTL-TVI, Le Soir et Ipsos sur les intentions de vote des Belges en 2017 est sorti. En Wallonie et à Bruxelles, il montre une claire baisse de confiance dans les partis traditionnels: le PS, le MR et le cdH se prennent une belle raclée. Ce qui n'est vraiment pas une surprise après les révélations de l'affaire Publifin. Et qui y gagne? Le PTB, bien évidemment, mais aussi un peu Écolo.

Toutefois, les personnalités politiques préférées des Wallons et des Bruxellois restent au PS. Que ce soit au sud ou dans la capitale, les deux hommes politiques qui arrivent en tête des sondages sont Paul Magnette suivi d'Elio Di Rupo. En Wallonie, la troisième personnalité est Benoît Lutgen (cdH) tandis qu'à Bruxelles, c'est le Premier ministre Charles Michel qui prend la troisième place.

En Flandre, c'est sans surprise la N-VA qui trotte en tête avec Theo Francken et Bart De Wever, successivement première et deuxième personnalité politique préférée des Flamands. C'est surtout la troisième place qui est étonnante: Charles Michel est très populaire au nord du pays.

À Bruxelles, les grands partis ont pas mal perdu et les petits montent

Même chose en Wallonie, mais avec des écarts encore plus grands

Pourtant, les personnalités préférées des Wallons et des Bruxellois restent encore au PS

Et en Flandre, Charles Michel a pris la place de la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD)

Déjà lu?