Trump fait ses premiers pas dans le bureau oval et voudrait bien que le jour de son investiture devienne un jour férié #TrumpDay

Le président américain Donald Trump, juste après son investiture, a déjà drafté son premier décret contre l'Obamacare pour abolir l'assurance maladie obligatoire. Ce qui pour quelqu'un qui se dit "président de tous les Américains" est un peu gros... parce qu'en faisant cela, ce sont près de 20 millions de personnes qui seraient touchés. Une de ses autres premières décisions, a aussi été de proclamer que le jour de son investiture deviendrait un jour férié. 

Aujourd'hui, plus ou moins 20 millions d'Américains ont une assurance maladie, mais l'abandon de l'Obamacare pourrait les laisser sur le carreau du jour au lendemain, principalement des jeunes et des retraités, les pauvres, les minorités. Si l'Obamacare disparait demain et qu'il n'y a pas de remplacement viable, des dizaines de millions de personnes pourraient se retrouver sans assurance et cela pourrait provoquer une hausse des primes d'assurance.

La Affordable Care Act de 2010, avait été signée pour veiller à ce que tous les Américains puissent prendre une assurance maladie. C'est surtout, la plus grande réalisation du prédécesseur de Donald Trump, Barack Obama. On sait que Trump avait fait de l'Obamacare un de ses plus grands sujets de campagne. Il est contre, et il compte bien faire en sorte que tout ce plan ne reste pas en l'état.

Trump, dès son entrée dans le bureau oval, a signé un document dans lequel il charge les administrations responsables de se mettre en mouvement pour commencer le démantèlement de l'Obamacare. Il l'a d'ailleurs fait sous l'oeil de son vice-président, Mike Pence, juste après le défilé inaugural.

Trump Day

Grâce au Congrès composé d'une très large majorité républicaine, Trump a donc déjà pu mettre en route les démarche pour abroger l'Obamacare. Les Républicains veulent tout simplement se débarrasser de la loi, car ils trouvent que c'est de l'ingérence indésirable de la part du gouvernement.

Mais plus tôt dans la journée, Trump avait déjà signé pas mal d'autres décrets. Le nouveau président veut également se débarrasser du plan qu'Obama avait mis en place pour le climat, le Climate Action Plan. On connait les tendances climatosceptiques de Donald Trump donc ce n'est pas une grande surprise. Mais le plus drôle dans toute cette histoire c'est qu'il a annoncé qu'il voulait que le jour de son investiture, le 20 janvier devienne le "jour national du patriotisme" et donc un jour férié aux États-Unis. Voilà voilà.

Déjà lu?