Tu as remarqué que le prix de l'alcool a augmenté en 2017? Eh bien, l'État belge a perdu de l'argent à cause de ça

Le gouvernement Michel I voulait renflouer une partie de son budget en augmentant les accises sur l'alcool. Mais c'est raté. De nombreux consommateurs ont préféré faire leurs courses à l'étranger. Du coup, le gouvernement a perdu 22 millions d'euros de TVA.

Tu as sans doute remarqué qu'en 2016, la bête bouteille de vodka avait augmenté de plusieurs euros. Même chose pour le whisky, le vin, la bière ou encore le champagne. Et c'est normal, c'est la conséquence du tax-shift décidé par le gouvernement fédéral en 2015.

Pour combler un trou budgétaire, le gouvernement belge a décidé il y a deux ans de taxer très lourdement les boissons alcoolisées. Mais au lieu de lui rapporter les 212 millions d'euros escomptés, la Suédoise s'est retrouvée avec un nouveau trou de 22 millions d'euros. Comment est-ce possible?

Moins cher au Luxembourg

Le journal économique L'Écho a fait le calcul: en augmentant de 43% les accises sur l'alcool, la Belgique a fait 51 millions de bénéfices. Le problème, c'est que cette augmentation a fait fuir les consommateurs qui, du coup, ont été faire leurs achats au Luxembourg ou chez les voisins moins chers. Les différences de prix vont de -13% à -53%. (Voir le tweet ci-dessus)

Une bouteille sur quatre consommée en Belgique serait achetée à l'étranger, ajoute L'Écho. Ce qui, au total, a entraîné une perte de 73 millions d'euros et une baisse des ventes d'alcool de... 70% sur tout le pays. En soustrayant, ça fait donc un négatif de 22 millions. Plutôt éloigné des 212 millions rêvés.

Mais ce n'est pas tout. Ces taxes ont aussi fait fuir des producteurs mondiaux de spiritueux. La direction du groupe Diageo était basée en Belgique. Mais depuis ces changements, cette entreprise s'est installée au Danemark et elle a réduit ses effectifs au Benelux de 15%. Encore un coup dur pour le commerce de l'alcool en Belgique. Reste à voir l'alternative que le Fédéral va trouver.

Déjà bu?