La FIFA nous réserve une nouvelle surprise: la Coupe du monde 2026 sera peut-être répartie sur trois pays

C'est désormais officiel, la Coupe du monde 2026 se disputera entre 48 équipes contre 32 actuellement. Reste maintenant à déterminer le pays qui accueillera cette édition inédite. Et ô surprise, elle pourrait se jouer sur trois pays différents : le Canada, le Mexique et les USA. Du jamais vu pour une Coupe du monde. Mais qu'est-ce que ça implique ?

Après l'attribution de la Coupe du monde 2022 au Qatar, et la décision de la jouer durant la période de Noël, on pensait avoir tout vu. Mais la FIFA, la Fédération internationale de football, est pleine de surprises. En effet, c'est maintenant officiel la Coupe du monde 2026 se jouera à 48 équipes au lieu de 32 actuellement. Qui dit plus d'équipes dit plus de matchs. On passe de 64 matchs à 80 sur le même laps de temps (32 jours).

Cela demande d'énormes infrastructures que ce soit au niveau des stades, des fan zone et des logements pour les joueurs et supporters. C'est pourquoi on risque de se retrouver avec trois pays hôtes en 2026: le Canada, le Mexique et bien sur les États-Unis. C'est en tout cas ce qu'annonce Metro UK sur son site. Ces trois pays font ensemble font deux fois la superficie de l'Europe. Une alliance qui permettrait d'accueillir tous les protagonistes du Mondial et de développer la CONCACAF, la confédération de football d'Amérique du Nord, d'Amérique centrale et des Caraïbes.

Un concept pas inédit mais qui pose quelques problèmes

En 2000, la Belgique et les Pays-Bas montraient l'exemple en organisant le premier Euro de football en duo (le Ghana et le Nigeria ont aussi organisé conjointement la Coupe d'Afrique en 2000). En 2002, c'était la Corée du Sud et le Japon qui accueillaient pour la première fois en duo la fête du football mondial. La Suisse et l'Autriche tenteront également l'expérience pour l'Euro 2008 avec succès. Dans les 3 cas cités, les pays sont relativement petits et n'auraient pas pu organiser un tel évènement tout seul. Pour la Coupe du monde 2026, ce n'est pas le cas. Le Mexique et les USA ont d'ailleurs déjà organisé un tel tournoi seul.

On se demande donc si la FIFA a pensé aux personnes les plus importantes du football: les fans. Si les déplacements entre les stades brésiliens en 2014 étaient déjà longs, vous imaginez relier Montréal et Mexico uniquement pour un match des Diables qui fait, à lui seul, mal au portefeuille? L'addition risque d'être salée pour le supporter parfait qui a décidé d'assister à tous les matchs de son équipe.

Un Euro 2020 bis?

L'Euro 2020 a déjà fait beaucoup parlé de lui pour son organisation répartie dans 13 pays européens différents. Les énormes déplacements entre les stades étaient déjà critiqués mais la FIFA n'a pas l'air d'en tenir compte puisque le trio Canada, États-Unis et Mexique est plus étendu que l'Europe.

À titre d'exemple, un supporter pourrait être amené, en 2020, à faire le trajet entre Glasgow, en Écosse, et Bakou en Azerbaïdjan. Il devra alors parcourir plus de 6000km soit un vol de 8h30. En 2026, il pourrait être amené à parcourir 4500km entre Montréal et Mexico en 6h de vol. C'est pas un peu abusé pour un amateur de football qui est censé être un sport populaire?

Enfin, rien n'est encore officiel il se pourrait qu'un pays africain ou asiatique l'organise, même si le Qatar accueillera déjà le Mondial sur le sol asiatique en 2022. Il aura alors la lourde tâche d'organiser la compétition la plus critiquée de l'histoire, 9 ans avant son coup d'envoi.

Déjà lu?

Facts Sports Society

Ta réaction?