"Yes, we did": Barack Obama a fait ses adieux au peuple américain en larmes

Barack Obama a tenu son discours d'adieu hier soir à Chicago. Pendant 50 minutes, les larmes aux yeux et la gorge serrée, il a remercié son peuple, sa femme, sa famille et la classe politique. Il a exprimé ses craintes pour l'avenir. Mais il a rassuré en demandant aux citoyens de continuer à y croire et d'être acteurs du changement.

"Yes, we can. Yes, we did". Ce sont sur ces mots émouvants que Barack Obama a clôturé ses huit années de présidence à la Maison-Blanche. 2.989 jours plus tard, dans le même Grant Park de Chicago où il avait tenu son premier discours le soir de son élection en 2008. C'est ainsi qu'il a fait ses adieux au peuple américain. Avec beaucoup de mercis, des larmes et quelques craintes pour le futur.

Des avertissements pour l'avenir

Obama avait espéré passer le relais à la démocrate Hillary Clinton. Mais non, c'est à Donald Trump qu'il le passe. Et son élection représente, pour lui, une menace potentielle. En 4.300 mots, il n'a mentionné qu'une seule fois le nom de Trump, mais il y a fait allusion à de nombreuses reprises lorsqu'il parlait de ses craintes pour l'avenir de la démocratie américaine. Mais il a insisté sur un "transfert pacifique du pouvoir d'un président librement élu à l'autre", et s'est engagé pour que son administration "assure la meilleure transition possible".

Obama a défendu les droits des immigrés et ceux des musulmans américains. Il a appelé à l'unité car la question raciale reste "un sujet qui divise l'Amérique". Il a aussi fustigé ceux qui refusent d'accepter le changement climatique et ceux qui pensent que la démocratie est une chose acquise pour toujours. Mais il s'est aussi voulu rassurant. Pour lui, la solution se trouve dans la foi en l'avenir: "Tous ensemble, quel que soit notre parti, devrions nous attacher à reconstruire nos institutions démocratiques". Il a demandé à son peuple de "continuer à croire" et insisté sur "le pouvoir des Américains ordinaires comme acteurs du changement". Il a ajouté: "C’est ici que j’ai appris que le changement ne se produit que si des gens ordinaires s’impliquent, s’engagent et se rassemblent pour l’exiger. Après huit ans de présidence, j’y crois toujours!".

Hommages en larmes

Il a également remercié Michelle: "Depuis 25 ans, tu as non seulement été ma femme et la mère de mes enfants mais aussi ma meilleure amie". Et c'est là qu'il a dû sortir un mouchoir pour essuyer ses larmes. Il faut dire qu'ils étaient de retour ensemble dans leur ville natale. Sa fille aînée, Malia, était aussi présente à ses côtés, mais pas sa cadette Sasha. Obama les a saluées toutes les deux: "De tout ce que j’ai fait dans ma vie, ma plus grande fierté est d’être votre père".

Et ils ont quitté la salle tous les trois, sous une ovation générale du public.

Après son speech, Barack Obama continue de remercier son peuple sur Twitter:

"Merci pour tout. Ma dernière demande est la même que ma première. Je vous demande de croire - pas en ma capacité de changer, mais en la vôtre."

Si tu veux regarder le discours en entier de Barack Obama, le voici:

 

Déjà lu?