Fini le burger avant le Kinépolis, le Village Bruparck a fermé définitivement ce dimanche soir

Tu y allais pour manger une frite avant le cinéma ou pour boire une bière après un plongeon à Océade mais tu ne pourras désormais plus le faire. Le "Village" Bruparck sur le plateau du Heysel, à Bruxelles, ferme définitivement ses portes ce dimanche soir.

À la place du Village Bruparck, il y aura peut-être des food-trucks ou des baraques à frites mais il n'y aura plus de restaurants comme auparavant. Fini les burgers au Quick avant un film au Kinépolis, la bière dans les brasseries après une après-midi dans les toboggans d'Océade ou un sandwich après une promenade dans Mini-Europe.

Ce dimanche soir, les huit restaurants qui constituaient le "Village" Bruparck sur le plateau du Heysel, à Bruxelles, ont définitivement fermé leur porte. Christian, gérant du fast-food Quick, déclare à RTL ne pas comprendre la raison de cette fermeture. "Je trouve cela incohérent", a-t-il expliqué à la chaîne d'info.

Village fantôme

Depuis quelques années, l'endroit avait un peu perdu de son attrait et certains commerçants avaient commencé à abandonner les lieux. La fermeture était prévue depuis 2010 mais la date exacte avait souvent été reportée, laissant les commerçants dans le doute. C'était devenu "un village fantôme", ajoute Christian.

Ce dimanche, ce sont donc les huit derniers restaurants qui ferment leurs portes. En août, ils étaient encore 12. La porte-parole de Brussels Expo Perrine Marchal explique que les commerces ferment simplement parce que les contrats sont arrivés à terme. "Il n’y a pas vraiment eu de demandes de la part des restaurateurs pour prolonger", indique-t-elle.

Concernant les parcs d'attraction autour de Bruparck, il n'est pas encore question de fermeture. Mini-Europe devrait être intégré au projet pharaonique Néo et le parc aquatique Océade ne devrait pas fermer ses portes avant 2018.

Déjà lu?