Super Mario Run est-il le carton de l'année 2016? Pas certain, depuis son lancement, l'action Nintendo a chuté de 11%

Dès son lancement, Super Mario Run a pulvérisé tous les records de téléchargement sur l'App Store. Le jeu, ultra-marketé par Nintendo et Apple, a attiré des millions de fans. Mais quatre jours plus tard, la folie s'est déjà calmée. Résultat: l'action de Nintendo a baissé de 11% en moins d'une semaine. Finalement, le gros carton de Nintendo pour 2016, ça restera peut-être Pokémon Go.

Le premier mois après sa sortie, Pokémon GO a rapporté 141 millions de dollars. Selon les prévisions, Super Mario Run ne devrait pas dépasser les 71 millions. Les 24 heures après son lancement, Pokémon Go a été downloadé 900.000 fois. Par contre, le plombier qui court sur smartphone a atteint les... 2,85 millions de téléchargements!

C'est énorme. Pour Nintendo, ce lancement est le super carton de l'année 2016. Pourtant, de nombreux experts s'accordent pour dire que la hype de Super Mario Run va s'arrêter aussi rapidement qu'elle a explosé. Et les marchés le prouvent.

Ce lundi, le cours de l'action Nintendo avait plongé de 7%. Mais sur le total des quatre derniers jours, soit depuis que le jeu est arrivé sur iPhones et iPads jeudi dernier, la firme a enregistré une chute de 11%. Est-ce le signe que Super Mario Run ne sera pas le carton de l'année 2016? Il y a de fortes chances que oui.

super-mario-run-revenue-forecast.png

© Sensor Tower

Trop cher Super Mario Run?

Le gros problème de Super Mario Run, c'est son prix. Pour beaucoup, 9,90 euros, c'est prohibitif. Payer cette somme pour accéder aux niveaux supérieurs est rebutant. Conséquence? Ce lundi, la moitié des 50.000 avis d'utilisateurs sur l'AppStore étaient négatifs et le jeu s'est pris une méchante note: 2,5 étoiles sur 5.

Super Mario Run n'est pas le seul jeu à être payant mais son prix est en quelque sorte cadenassé. Il ne laisse aucun choix: soit tu paies, soit tu suces ton pouce. À l'inverse, Pokémon Go (4 étoiles sur 5) est gratuit mais de nombreux dresseurs finissent par payer pour acquérir des extras. En moyenne, les joueurs de Pokémon Go dépensent jusqu'à 20 euros au long de leur pérégrinations. Mais ils ont le choix.

Mieux que Clash Royale?

À l'instar de Pokémon Go, d'autres modèles gratuits ou "freemium" ont fait tomber des pluies de gros billets sur les entreprises qui les commercialisent. Avec les freemiums, les joueurs ne paient pas le téléchargement mais ils font régulièrement des petits achats dans l'application pour accéder à plus de fonctionnalités. Et la recette est un succès.

Clash Royale et Clash of Clans - deux des jeux mobiles freemium les plus réussis au monde - ont reçu chacun cette année un joli gâteau d'un milliard de dollars. Il est peu probable que Super Mario Run fassent un score aussi élevé.

Le carton du premier jour a surtout montré la puissance du travail de marketing effectué conjointement par Apple (depuis sa keynote de septembre) et Nintendo. Mais une fois la bulle publicitaire percée, il ne reste plus grand chose.

2016 pour Nintendo

atlas_HJoHqVWEl@2x.png

© Nintendo

Au final, la firme japonaise s'en est plutôt bien sortie. Elle a commencé l'année très mal. Comparé à l'année précédente, elle a enregistré durant son premier trimestre une baisse de profits de 31,3%, soit 35 milliards de yen (approximativement 286,4 millions d'euros). Mais surtout grâce à Pokémon Go et un peu grâce à Super Mario Run, Nintendo s'en sort finalement très très bien.

Déjà lu?