Un drone qui te livre ton café ou ta pizza? Encore un peu de patience, les premiers tests ont fini... dans les arbres

En 2017, tu aurais pu commander n'importe quoi sur internet et te le faire livrer en drone en quelques secondes à peine. Après avoir fait cette super annonce, la société mère de Google, Alphabet, a réalisé les premiers tests en Australie puis aux États-Unis. Malheureusement, c'était un gros fail: il n'y a eu que des bugs techniques.

Quand tu rentres du boulot ou des cours le soir, tu as parfois la flemme de faire des courses. Du coup, le fait de pouvoir commander de la bouffe et te la faire livrer devant ta porte était déjà une avancée de dingue.

Mais que dirais-tu si elle arrivait en quelques secondes accrochée à un drone? C'est en tout cas ce que Google essaye de faire à travers son "Project Wing". Depuis un peu plus d'un an, il noue des partenariats avec des magasins et réalise des tests. Malheureusement, les derniers vols se sont très mal passés.

La société mère de Google, Alphabet, avait prévu de lancer son propre service de livraison en drone pour 2017 aux États-Unis. Tout s'annonçait parfaitement bien: elle avait obtenu le feu vert de l'Administration fédérale d'aviation américaine (la FAA) et les premiers tests en Australie étaient concluants. En septembre, Alphabet avait d'ailleurs livré son premier burrito de la chaîne de fast food "Chipotle" à un étudiant de l'université de Virginie. Et elle avait programmé d'autres tests avec des grandes enseignes comme Domino's Pizza et Starbucks avant qu'ils ne se retirent du projet.

Panne de courant, crash, atterrissage dans les arbres...

Google a mené de nouveaux tests pour élargir le projet à plus grande échelle. Mais selon un ancien employé interrogé par le Wall Street Journal, la technologie ne serait pas au point du tout. Il a expliqué que l'objectif est de livrer au moins 1.000 commandes sans problèmes. Sauf que techniquement, le drone ne pourra jamais dépasser les 300 vols.

Le petit avion, baptisé "Colibri", est victime de plein de bugs: des pannes de courant, des accidents multiples, des atterrissages dans les arbres... Quand il ne dévie pas de sa trajectoire et se perd.

C'était bien tenté mais bon, Google n'est ni une compagnie aérienne ni une entreprise de fabrication d'avions.

Regarde les premiers tests en Australie l'année dernière:

 

Déjà lu?