La Lituanie est plus que jamais sur ses gardes: elle distribue des manuels de survie en cas d'invasion russe

La Lituanie partage une frontière avec la Russie et compte beaucoup, beaucoup sur la protection de l'OTAN. Avec l'élection de Donald Trump, qui a dit ne pas trop vouloir financer l'OTAN, la Lituanie n'est donc pas tellement à l'aise. Le ministère de la Défense vient d'ailleurs de distribuer un petit manuel de survie et de résistance à l'usage de la population.

30.000 copies du "Guide à la résistance active" ont été distribuées à travers la Lituanie, dans les écoles, les bibliothèques et d'autres lieux publics. Là-dedans, les Lituaniens trouvent 75 pages de conseils pratiques sur les comportements à adopter au cas où la Russie passe la frontière. Parce que, oui, la Lituanie se méfie de son grand voisin, plus encore depuis que Donald Trump a été élu, puisqu'ils s'est dit prêt à revoir le modèle de financement de l'OTAN. Le ministère de la Défense a donc jugé bon de distribuer ce manuel, aussi disponible sur son site internet.

Ce n'est pas le premier de la sorte

La Lituanie n'en est pas à son premier manuel du genre: le premier manuel, "Comment agir dans des situations extrêmes ou en temps de guerre" est sorti en 2014, peu après l'action de la Russie en Crimée. On pouvait y lire que "entendre des coups de feu à l'extérieur, ce n'est pas la fin du monde" et qu'une forme de résistance possible est de "rendre le job de quelqu'un pire que d'habitude". Le second manuel du style explique carrément comment reconnaître des armes fabriquées en Russie.

En même temps, des officiels du gouvernement lituanien ont insisté sur le fait que ces manuels étaient seulement une réponse à une demande de la population pour une sécurité nationale renforcée - et qu'ils ne s'en faisaient pas quant à un changement des relations avec les États-Unis, même une fois Trump élu.

L'OTAN vient de terminer, vendredi, deux semaines d'entraînement en Lituanie qui portaient le doux nom de "Iron Sword".

Lisez aussi