Daesh prévoirait de nouvelles attaques en Europe avec le même modus operandi qu'il utilise déjà en Irak et en Syrie

Europol a sorti un nouveau rapport. Selon lui, les atrocités que Daesh commet en Syrie et en Irak s'exporteront progressivement en Europe. L'office européen de police s'attend à ce que le groupe terroriste commette de nouvelles attaques dans les mois à venir.

Daesh risque de frapper l'Europe de manière encore plus atroce. C'est ce que prévoit Europol, l'office européen de police, dans son dernier rapport. Le document, qui a pu être consulté par la VRT, indique que Daesh voudrait appliquer le même modus operandi qu'en Syrie et en l'Irak dans de futures attaques sur notre continent.

Des bombardements, explosions de voitures, prises d'otages... Pour Europol, Daesh est toujours à la recherche de nouvelles façons de semer la terreur pour maintenir l'effet de "surprise". Il les testerait d'abord sur ses terres d'origine, la Syrie et l'Irak. Mais cette tactique se reflèterait déjà dans la manière dont les attentats de Paris et de Bruxelles ont été commis. Jamais aucun kamikaze ne s'était fait exploser sur le continent européen avant ces attaques. Selon Europol, cette cellule terroriste prévoyait aussi de faire exploser une voiture piégée quelque part en France.

"La Belgique reste dans le collimateur de Daesh"

Selon Europol, Daesh cible en priorité les pays de l'UE qui participent à la coalition internationale contre lui en Irak et en Syrie. Il les considèrerait comme des "cibles légitimes". Dans son rapport, il explique: "La France reste en tête de sa liste, mais la Belgique, l'Allemagne, les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont aussi dans le collimateur".

Pour que la terreur s'exporte le plus loin possible, de plus en plus de cellules locales (les "loups solitaires") se mettent en place un peu partout. Et elles essayent de diversifier leur modus operandi: des cocktails d'explosifs, des armes automatiques, des véhicules surprises... Les attaques paraissent spontanées mais sont pourtant préparées à la perfection, selon Europol. Il souligne également que la plupart des auteurs ne sont absolument pas croyants et se sont radicalisés seuls. Ce sont rarement des membres de l'organisation terroriste mais plutôt des partisans de leurs idées.

Quels seront les lieux ciblés en priorité? Pour Europol, Daesh voudrait créer des attaques à plus forte valeur symbolique. À côté du nombre de victimes, il veut également causer de grands dommages économiques et culturels.

Déjà lu?