Tu comptes te trouver un Airbnb pour ton prochain city trip à Londres? Tu devras peut-être bien chercher...

La livre est basse, c'est la saison du shopping de Noël... Nickel pour un city-trip à Londres? Pas si vite: il y aura peut-être un peu moins d'Airbnb que prévus. Depuis aujourd'hui, Airbnb s'assure que les propriétaires ne louent pas en douce leurs apparts plus de 90 jours à des touristes de passage, au détriment des locaux qui cherchent un appart à louer à un prix décent. 

Dans les coins les plus touristiques de Londres, un propriétaire peut se mettre trois fois plus d'argent en poche en louant via Airbnb plutôt que via le marché traditionnel de la location. Officiellement, un propriétaire ne peut louer son appart' ou sa maison que 90 jours par an via Airbnb à Londres. Mais, comme l'a dit une employée d'Airbnb à un reporter de BuzzFeed: "Je ne crois pas que nous ayons un problème avec les gens qui [en] logent [d'autres] plus de trois mois par an." Du coup, un tiers des Airbnb à Londres serait aux mains de propriétaires immobiliers professionnels, et pas de particuliers qui cherchent à louer temporairement leur chez-eux à des touristes. Seulement, si cela ne pose pas de problème à Airbnb ou aux propriétaires contents d'un bon gros loyer, ce n'est pas le cas du Londonien qui cherche un appart' à louer pour y habiter, tout simplement...

Dans les mots de Ufi Ibrahim, qui représente l'association des hôtels britanniques (pas particulièrement pro Airbnb donc): "Il y a un abus de la plate-forme, que celle-ci autorise, par des propriétaires professionnels. Cela met la pression sur l'immobilier londonien, déjà bien sous pression, et cela booste les prix de loyers et gonfle les prix des propriétés."

Airbnb met la pression du coup

Airbnb prend la chose au sérieux et ne compte plus laisser les proprios faire un juteux business au détriment des Londoniens: "aujourd'hui, nous annonçons un changement à notre plate-forme, qui introduira des limites nouvelles et automatiques afin que des maisons ne soient pas partagées pour plus de 90 jours, à moins que les hôtes ne confirment avoir donné la permission". "

Londres n'est pas la seule ville dans ce cas: à Amsterdam aussi, par exemple, il faudra une licence spéciale pour louer plus de 60 jours via Airbnb.

Lisez aussi