À peine acheté, déjà pour la poubelle... pour lutter contre l'obsolescence programmée, Test-Achat lance "Trop Vite Usé"

Ta garantie vient juste de finir que soudain ton smartphone tombe en panne. Après trois ans de services, ta machine à laver ne fonctionne plus... Ce type de dysfonctionnement est souvent voulu par l'entreprise qui t'a vendu ton appareil. Cette stratégie que l'on appelle "obsolescence programmée", Test-Achat veut la combattre avec son site www.tropviteuse.be pour mettre la pression aux fabricants. 

Début novembre, les propriétaires d'un iPhone 4 ont eu une très mauvaise surprise: leur appareil était soudain devenu obsolète. Plus moyen de faire de mises à jour, de télécharger des applications récentes ou de le faire réparer car toutes les pièces de rechange dataient de 2010. Voilà un cas, parmi des milliers, du problème que représente aujourd'hui l'obsolescence programmée.

Test-Achat veut lutter contre cette obsolescence programmée. L'organisation de défense des consommateurs a donc lancé le site tropviteuse.be pour "augmenter la pression sur les fabricants" afin "qu’ils produisent des appareils plus durables". Ce site a été monté avec le soutien du ministre des Consommateurs Kris Peeters (CD&V) et des ministres régionaux de l’Environnement Carlo Di Antonio (CDH), Céline Fremault (CDH) et Joke Schauvliege (CD&V).

Obsolescence programmée

L'obsolescence programmée est une technique pour créer des produits dont la durée de vie est volontairement réduite afin de pouvoir plus rapidement les remplacer. C'est un moyen commercial pour obliger le consommateur à racheter de nouveaux produits. Dans le cas de l'iPhone 4, c'est Apple qui, volontairement ou non, a obligé ses clients à racheter un nouveau smartphone.

"Les fabricants tentent de faire des profits en stimulant le consommateur à acheter du neuf encourageant ainsi la surconsommation," écrit Test-Achat. Pour lutter contre ça, l'organisation appelle les consommateurs à signaler "leurs appareils qui selon eux sont devenus trop vite usés." Avec suffisamment de témoignages, Test-Achat pourra ainsi démontrer que le fabricant a sciemment limité la durée de vie de son produit.

Conscientisation pour la planète

Ensuite, Tes-Achat pourra entreprendre des démarches contre le fabricant afin qu'il mette en place une fabrication plus durable. Ces démarches iront de la conscientisation jusqu'à des mesures judiciaires afin que les consommateurs puissent être remboursés.

Mais lutter contre l'obsolescence programmée ne sert pas uniquement les besoins individuels du consommateur. Cette lutte est aussi un moyen de préserver notre planète. Cela permet de préserver nos matières premières et de lutter contre la surconsommation et le gaspillage. Ce qui signifie lutter contre la pollution et le réchauffement climatique.

Dans le reste du monde

"Trop Vite Usé" est loin d'être une initiative isolée. De nombreux pays ont déjà entamé des luttes contre l'obsolescence programmée. La France est le premier pays d'Europe à l'avoir criminalisé, en août 2015. Le pays compte d'ailleurs plusieurs organisations, comme spareka.fr ou magarantie5ans.fr, visant à aider les consommateurs qui ne veulent tout simplement pas racheter une nouvelle machine à laver tous les trois ans.

En Suisse, l'organisation whyopencomputing.ch vend des ordinateurs durables. Ils durent dix ans, là où le temps de vie moyen d'un ordinateur dépasse rarement les 5 ans. Ces ordinateurs fonctionnent avec des logiciels libres que leurs fabricants ne cherchent pas à rendre obsolètes. La Belgique est peut-être encore un peu à la traîne sur ce plan mais l'initiative de Test-Achat mérite tout de même d'être saluée.

Pour signaler un cas d'obsolescence programmée, c'est par ICI

 

Déjà lu?