Que dirais-tu de dormir avec Tian Bao? Le patron de Pairi Daiza veut construire des hôtels en immersion totale avec les animaux

Pairi Daiza s'agrandit d'année en année et compte de plus en plus d'animaux trop cute. Seul hic, tu as seulement une journée pour faire tout le tour du parc. Parce que tu ne peux y dormir nulle part. Mais le patron Éric Domb a annoncé un projet d'hôtels pour accueillir 2.000 personnes en même temps! Par contre ne saute pas trop vite de joie, il faudra attendre au moins un an avant de pouvoir réserver.

C’est officiel, tu vas pouvoir dormir avec Tian Bao, Hao Hao, Xing Hui et tous les autres petits habitants de Pairi Daiza. Mais il te faudra attendre encore un peu. Le patron du parc Éric Domb finalisera son projet de développement d'hôtels à la fin de l'année 2017. Et il voit grand: 2.000 personnes pourraient y loger en même temps.

Selon L'Écho, Éric Domb voudrait mettre en place 500 chambres ou cabanes. Chacune pourrait accueillir quatre à cinq personnes. Donc si tu comptabilises tout, 2.000 personnes pourraient réserver une nuit à Pairi Daiza au même moment. Et pour cela, un huitième monde de 18 hectares baptisé la "Terre du froid" sera construit dès 2018. Les chambres et les six "Nouveaux Mondes" en projet y seront intégrés par la suite.

Mais l'attente sera longue...

Pour concrétiser son projet hôtelier, l'investisseur wallon a racheté ces derniers mois quasiment tous les terrains aux alentours: le camping de Brugelette, le moulin de Cambron, la ferme Carton et l’ancienne ferme Implant. Du coup, il dispose maintenant de 130 hectares, en incluant le parc qui en fait déjà 55.

Mais il y a un mais! L'équipe de conception ne se mettra pas en place avant novembre 2017. Pourquoi attendre si longtemps? La raison n'est pas liée à un manque d'argent mais à un problème de territoire. Éric Domb explique à L'Écho: "Nous avons les leviers et les crédits bancaires nécessaires. Mais nous jugeons prudent d’attendre que le nouveau Code wallon de Développement territorial (CoDT) donne ses effets". Et c'est seulement une fois qu'il connaîtra ce nouveau cadre qu'il introduira une demande de révision du territoire de son parc afin de pouvoir l'agrandir en toute légalité.

Son but ultime? Dormir AVEC les animaux

Eh oui Éric Domb veut offrir plus qu'une simple chambre d'hôtel. Il veut développer un concept de "logement hôtelier immersif" qui n’existe nulle part ailleurs. Il a précisé à L'Écho: "Mon rêve, de plus en plus éveillé, serait de pouvoir faire cohabiter nos hôtes d’une à quatre nuits avec certains animaux présents sur le site sans aucun risque ni pour les uns ni pour les autres. Mais le plus compliqué est sans doute de faire circuler les visiteurs journaliers sans que les clients de l'hôtel ne soient dérangés".

Imagine un peu, tu t'endors à côté d'une girafe, et tu te réveilles par les cris de Tian Bao... Mais ce rêve sera-t-il possible un jour?

Déjà lu?