Pour la première fois depuis 118 ans, un loup rôderait dans la forêt belge

Cette fois, ce n'est plus une rumeur: le loup serait bien de retour en Belgique. Des chasseurs l'ont vu, des chercheurs se sont penchés sur la question et René Collin (cdH), le ministre wallon de l'Agriculture l'a confirmé: le loup, c'est du "crédible". Reste à... cohabiter maintenant!

Il y a 118 ans qu'il a disparu. Et voilà que maintenant, on en a vu un. Un loup, qui doit trouver que les choses ont changé depuis la dernière fois qu'il y est venu. Ce sont des chasseurs qui l'ont aperçu début octobre. Des chercheurs de l'Université de Liège ont confirmé les observations. Du coup, le ministre wallon de l'Agriculture et de la Nature, René Collin (cdH) a pu confirmer l'information comme "crédible" au Parlement wallon cette semaine.

Un retour en force?

Jean-Sébastien Sieux, directeur du Département de la Nature et des Forêts de Marche-en-Famenne nuance l'affaire. Certes, c'est la première observation crédible depuis plus d'un siècle. Cependant, "ce n’est pas parce que l’on a vu un loup que cela signifie que les loups s’installent définitivement en Wallonie." Et il poursuit: "Dans une cellule familiale de loups, il y a toujours des mâles en compétition et certains cherchent de nouveaux territoires. Ils viennent voir si nos forêts sont colonisables." On a eu beau voir un loup dans l'Ardenne belge, cela ne veut pas encore dire qu'on risque d'y trouver des flopées.

Un loup errant seul ne risquerait pas vraiment de s'attaquer aux troupeaux. De toutes façons, les loups devraient apparemment pouvoir trouver assez de nourriture en Ardenne sans devoir s'attaquer aux troupeaux. Le ministre Collin est de toutes façons prêt à réfléchir à un système d'indemnisation si drame il y avait. Et, lone wolf ou pas, peut-être va-t-il falloir réfléchir à un système qui permette le retour du loup sur un territoire qui s'est fameusement peuplé en 118 ans.

Lisez aussi