Même Merkel n'y croit plus: avec Trump président, le TTIP entre les States et l'UE va être bon à enterrer

Les temps sont difficiles pour les accords de libre-échange de l'Union européenne. Après les galères rencontrées avec le CETA, voilà que le TTIP, l'accord de libre-échange avec les États-Unies, devrait tomber à l'eau. C'est ce qu'a avoué Angela Merkel, qui se bat pourtant pour le TTIP: mais elle ne pense pas qu'avec Donald Trump les discussions vont donner quelque chose...

Cette fois, la Wallonie n'y est pour rien. Si le TTIP, aka le Partenariat transatlantique de commerce et d'investissement, est à mettre aux oubliettes, ce sera la faute de Donald Trump. Même Angela Merkel ne croit pas que l'accord de libre-échange entre les States et l'Union européenne pourra aboutir avec Trump assis à la Maison-Blanche.

La chancelière allemande se bat pourtant depuis longtemps pour le TTIP, tout comme Barack Obama. Mais ils n'auront pas réussi à le faire accepter à toutes les parties avant la fin du second mandat du président US. Et avec Trump à sa place, ça ne sera pas la même histoire.

Rendez-vous en 2021?

"Je me suis toujours beaucoup investie pour la conclusion d'un accord de libre-échange avec les États-Unis, nous avons bien avancé dans les négociations mais maintenant elles ne peuvent être conclues", a ainsi avoué Merkel ce jeudi, profitant de la visite à Berlin de... Barack Obama pour évoquer le sujet devant les médias. Sans pour autant expliquer directement la raison de ce probable échec.

Il faut dire que Trump est de son côté opposé à plusieurs accords de libre échange, qu'il pourrait faire sauter dès qu'il sera président. Alors l'imaginer valider le TTIP, cela relève du fantasme et Merkel l'a bien compris. Comme le CETA, le TTIP, qui devait à terme supprimer les barrières douanières et réglementaires entre les États-Unis et l’Union européenne, n'emballe pas tout le monde et cet aveu de Merkel pourrait faire le bonheur de certains.

Dommage pour la chancelière allemande, qui travaille sur le dossier depuis... 2013. Mais elle espère que le TTIP ne sera définitivement enterré pour autant: "Je suis sûr qu'un jour on pourra y revenir". Peut-être en 2021, à la fin du mandat de Donald Trump?

Déjà lu?