Si tu veux acheter une maison, c'est le moment. Les intérêts sur les prêts vont de nouveau augmenter

Acheter une maison, tu ne fais pas ça comme ça: c'est peut-être bien le plus gros achat de ta vie. Combien tu empruntes, et combien tu payes comme intérêt là-dessus, peut bien faire une grosse différence. Pendant tout un temps, les crédits à l'habitation ont eu un taux d'intérêt particulièrement bas. Mais cela pourrait bien changer et repartir à la hausse pour la première fois depuis longtemps. L'incertitude politique autour de Trump en serait la cause.

Voyons les choses en face: les intérêts sont vraiment bas là maintenant. Ça vaut pour les prêts hypothécaires mais aussi pour toutes les autres sortes de prêtes. La raison? La Banque centrale européenne (BCE) faisait en sorte de maintenir ces intérêts à un niveau très peu élevé afin de booster l'économie.

Mais il y a de l'incertitude dans le marché: celle-ci est liée à l'élection de Donald Trump comme président aux États-Unis. Personne ne sait vraiment ce qu'il compte faire et cela crée de l'incertitude. En effet, il a des plans plutôt originaux, militaires comme diplomatiques. Ses promesses, comme celle de renouveler l'infrastructure et les routes d'Amérique ou de construire un mur avec le Mexique, ont un prix, et un prix conséquent. L'inflation et, aussi, un plus grand trou dans le budget, menacent. Tout cela se traduit pour le moment dans des intérêts un tant soi peu élevés. Et on s'attend à ce qu'ils montent encore.

"Le tournant vers des tarifs plus élevés est amorcé"

À terme, les crédits hypothécaires en Belgique dépendent des obligations belges d'état à dix ans, qu'on appelle les OLOs (emprunt d'état belge). Et Peter Vanden Houte, économiste en chef chez ING, annonce au Tijd que celles-ci sont en train d'augmenter et qu'il s'attend à ce que ça continue. "Le point le plus bas est derrière nous, le tournant vers des tarifs plus élevés est amorcé". "Bien que les intérêts soient provisoirement encore bien bas, on est à un tournant. Et [le changement] ne se fera pas lieu en ligne droite mais bien avec des cahots." Vanden Houte s'attend donc encore à une plus grande augmentation.

L'intérêt à long terme sur ces obligations d'état, OLO, est passé de 0,5 à 0,75% ces dernières semaines. Les emprunts hypothécaires vont donc eux aussi maintenant repartir à la hausse.

Lisez aussi