Snapchat a sorti Spectacles: c'est comme les Google Glass, sauf qu'elles coûteront moins de 150 euros

Les lunettes intelligentes, c'est un pari risqué. Google s'est pété les dents avec ses Google Glass que seuls les très gros richards achetaient. Mais Snapchat ne compte pas vivre le même échec. Avec ses Spectacles moins chères qu'une paire de RayBan, l'entreprise compte bien convaincre tous ses fans.

Imagine... tu danses avec tes potes, l'un d'eux se vautre grave et d'un simple clic sur tes lunettes, tu enregistres la scène. Ça, c'est le monde dans lequel Snapchat espère que l'on vivra. Un monde où n'importe quelle scène pourra être enregistrée, à tout moment, et repartagée en moins d'une minute.

Avec les Spectacles, tu n'auras plus besoin de sortir ton smartphone pour partager tes Stories ou tes Snaps. Tes images resteront sur tes lunettes jusqu'à ce que tu les transfères par Wi-Fi (Android) ou Bluetooth (iOS). Tes Specs Snaps (n'utilisez pas l'acronyme), tu pourras les retrouver dans Memories.

Pourquoi c'est mieux que Google Glass?

D'abord son prix. À leur sortie, les Google Glass coûtaient dans les 1.500 dollars. Les Spectacles ne devraient pas dépasser les 130 dollars, soit 120€. Même si aujourd'hui, les Google Glass se revendent à 800 dollars sur eBay, ça reste une énorme différence.

Ensuite, le voyant. Avec les Glass, tu ne savais pas ce que ton interlocuteur faisait. S'il te filmait, s'il était sur internet ou s'il regardait un porno. Ici, une petite lumière s'allume lorsque un type te filme. Pour les vidéos, c'est simple: tu appuies sur un bouton et ça filme 10 secondes. Tu rappuies dessus, et ça filme à nouveau 10 secondes.

Snapbots et célébrités

Depuis le 10 novembre, ces lunettes sont vendues aux États-Unis mais il est encore difficile de s'en procurer. Snap Inc. (le nouveau nom de l'entreprise Snapchat) a disposé dans certaines villes des Snapbots: des boîtes jaunes qui ressemblent à des Minions et qui en vendent.

Quelques célébrités ont déjà adopté les Spectacles. La présentatrice Ellen De Generes a l'air trop fan des lunettes. La journaliste Olivia Smith et le YouTuber Jesse Willens aussi (tweet ci-contre).

Unique problème: les Snapbots n'ont pas encore atterri en Europe. Pour être tenu au courant de la localisation des prochaines machines, il faut aller sur le site de Spectacles.

Déjà lu?