Et c'est reparti: la police débarque pour évacuer un camp de 3.000 migrants en plein Paris

Après la Jungle de Calais, la police française a décidé de faire évacuer un autre grand camp de réfugiés situé en plein Paris. L'opération a débuté ce matin vers 5h: près de 3.000 personnes, hommes, femmes et enfants sont concernées. C'est déjà la troisième fois depuis juillet que ce camp est démantelé.

C'est un peu "une Jungle" en plein Paris. Comme à Calais, des milliers de réfugiés s'entassent dans des tentes et abris de fortune près du métro Stalingrad à Paris. Selon les chiffres des associations, près de 3.000 personnes, un record pour ce camp, ont posé leurs affaires ici. Mais la police a décidé ce matin que c'était fini. Encore.

"Je n'ai aucune idée d'où on va"

Ce camp a déjà été évacué en juillet et en septembre. Mais à chaque fois, les migrants, toujours plus nombreux, sont revenus. Ils n'ont nulle part d'autre où aller. Les autorités françaises vont-elles agir autrement cette fois?

Ce matin vers 5h, la police est revenue. Il y avait aussi des bus, comme à Calais, pour procéder à l'évacuation (dans le calme) des hommes, femmes et enfants sur place.

"Je n’ai aucune idée d’où on va. À Paris, à côté… Ça me va. L’important pour moi, c’est d’avoir des papiers. Ça fait un mois que j’étais ici dans une tente, c’est bien de partir", a raconté un migrant à 20 Minutes. Les migrants devraient rejoindre des centres d'hébergement en Ile-de-France. Avant peut-être de revenir dans les prochains jours pour recréer un camp de fortune près du métro parisien, faute de solutions satisfaisantes...

Déjà lu?