Quelles sont les chances que Trump gagne, après le scandale des emails de Clinton?

Hillary Clinton s'est battue autant qu'elle pouvait contre cette image de candidate peu fiable, croulant sous les scandales. Mais le FBI, qui a rouvert l'enquête sur ses emails vendredi soir, est un opposant de taille. Et les chiffres qui sortent des sondages montrent que cette question de "fiabilité" peut vraiment faire mal à Hillary. 

Quelle est la chance que Donald Trump devienne président? Ce serait environ une chance sur cinq, selon le plus grand spécialiste des prédictions, sur base de sondages et d'autres données, Nate Silver. Son modèle donne à Trump 20% de chances et à Clinton 80%. Mais reste à voir l'effet de cette nouvelle enquête sur les emails de Clinton sur les sondages. D'après Silver, cela aura bien lieu avant que les élections elles-mêmes ne prennent place. Il ne s'agit donc pas d'un événement qui change radicalement un ou deux jours avant le vote. Mais les chances de Trump pourraient quand même bien grimper dans les prochains jours.

C'est donc pour ça que le camp de Clinton met la pression maintenant sur le FBI. Celui-ci est venu avec des nouvelles bien vagues: "on a découvert de nouveaux emails, pertinents pour l'enquête." Les emails sont liés à Anthony Weiner, un Démocrate tombé de son haut suite à une affaire de sexting avec une mineure et... marié à une proche collaboratrice de Clinton. Maintenant, personne ne connaît les détails de l'affaire.

L'enquête, qui attire une grande attention médiatique, n'a donc pas encore beaucoup de consistance. Et le FBI doit encore recevoir l'autorisation d'enquêter sur ces nouveaux emails. Comme James Comey, le directeur du FBI, l'a admis vendredi: "On ne sait pas ce que ces emails contiennent".

Clinton & Co mettent la pression sur Comey

La campagne de Clinton met maintenant toute la pression possible sur Comey, un Républicain, pour qu'il donne plus de détails. Clinton s'y met aussi: "nous voulons le plus vite possible une clarté complète". Les accusations viennent pile au moment où tout avait l'air d'aller s'y bien pour Clinton. Elle avait flanqué une raclée à Trump dans trois débats d'affilée. 12 femmes avaient témoigné que Trump les avaient harcelées. Clinton avait du coup une avance de 7 à 8% dans les sondages sur Trump. Mais cette dernière semaine, les Républicains étaient de nouveau en train de gagner du terrain. La course pourrait de nouveau laisser seulement 1 à 2% d'écart entre les deux camps. Clinton, qui avait commencé à aider d'autres candidats pour le Sénat, doit de nouveau se concentrer sur sa propre campagne.

Pas fiable: le point faible de Clinton

Nous sommes encore à une petite dizaine de jours des élections. Mais les emails viennent taper là où ça fait mal chez Clinton: sa fiabilité. C'est de nouveau ressorti dans un sondage de Fox News de cette semaine: seuls 30% des électeurs la trouvaient honnête ou fiable, 67%, non. L'autre gros problème: les supporters de Sanders. Ils ne lui font vraiment pas confiance et ils pourraient décider de ne pas aller voter. Parmi les indépendants, ceux qui hésitent encore aujourd'hui, 84% ne font pas du tout confiance à Clinton. La nouvelle enquête du FBI tombe plutôt mal.

Parce que ce n'est pas tout: il y a aussi Wikileaks, qui vient entamer la confiance que les gens placeraient en Clinton. 37%, dans un sondage de USA Today/Suffolk University disent "faire moins confiance à Clinton suite aux leaks". Parmi les électeurs encore indécis, ce chiffre grimpe à 41%.

En juillet, quand il y avait beaucoup de bruit autour des emails de Clinton, elle s'est vue chuter de 2,5% dans tous les sondages. Difficile de dire à l'avance combien de temps son avance va tenir. Mais Clinton va certainement prendre cher pour cette histoire d'emails.

Lisez aussi