Ton téléphone Android est peut-être bien hacké et il n'y a rien à y faire pour le moment

Si tu as un téléphone Android, tu ferais bien d'être sur tes gardes: une faille dans le système d'exploitation vient d'apparaître au grand jour. Avec cette faille, des hackers peuvent prendre le contrôle du téléphone. La menace vaut aussi pour 90% des sites web du monde. Une update peut sauver la donne... mais elle n'est pas disponible.

Dirty Cow, sale vache: c'est le charmant petit nom de ce méga-bug de Linux, un système d'exploitation. Linux a ceci de particulier qu'il est entièrement libre, ses logiciels sont gratuits, ils peuvent être copiés, redistribués, modifiés à souhait. Et le bug s'est introduit dans le système de Linux, dont dépendent les Android - donc les smartphones de Samsung, Huawei, Motorola ou encore Sony. Ça fait beaucoup, et ce n'est pas tout: 90% des sites web du monde fonctionnent avec Linux.

Avec Dirty Cow, des hackers peuvent prendre le contrôle d'un téléphone Android. Il suffit que l'utilisateur ait désactivé la sécurité et télécharge des apps hors du Play Store. Certaines de ces apps peuvent contenir un code qui servirait de cheval de Troie aux hackers. Et en juillet, rappelle-toi, il y a pas mal de Belges qui ont désactivé leur sécurité pour commencer à jouer à Pokémon Go avant que la version belge ne soit disponible...

Bon, cette faille existe quand même depuis neuf ans et c'est maintenant qu'elle fait surface. La bonne nouvelle, c'est que du coup, les fabricants vont commencer à chercher une solution.

Pas pour tout de suite

Le hic, c'est que la solution n'est pas pour tout de suite. Google devrait faire une update de ses systèmes Android et puis, seulement, les marques comme Sony ou Samsung devraient la mettre à disposition des utilisateurs. Ça peut encore prendre un petit moment. Et puis si tu as un vieux téléphone, tu peux abandonner tout espoir: les fabricants bloquent souvent les updates sur les vieux modèles.

Lisez aussi