Les leaders de Daesh quittent Mossoul, laissant la désolation et les combattants étrangers derrière eux

D'après l'armée américaine, les leaders de Daesh ont déjà mis les voiles et quitté Mossoul. Derrière eux, dans la ville, les combattants étrangers restent, peut-être parce qu'il est plus difficile pour eux de se mêler à la population locale, ainsi qu'un bon million de civils, pris au piège.

Les leaders de Daesh ont déjà pris la fuite. À l'intérieur de Mossoul, de Daesh, il ne resterait que les combattants étrangers. Ce sont eux qui font face à l'armée irakienne et aux Kurdes qui avancent sur la ville, avec le support aérien des États-Unis. D'après le général Volesky, de l'armée américaine, il est plus difficile pour ces combattants étrangers de fuir puisqu'ils ne peuvent pas se mêler incognito à la population locale. On estime à 5.000 le nombre de combattants de Daesh encore dans la ville. Selon Volesky toujours, on ne sait pas vers où se sont dirigés les leaders de Daesh qui ont quitté la ville. Seraient-ils éventuellement partis se battre en première ligne?

Pris au piège

D'après l'estimation que donne la BBC, ce seraient 1,5 million de civils qui sont encore coincés dans Mossoul. Apparemment, Daesh les empêcherait de sortir et ils manquent de tout. On craignait également que Daesh ne les utilise comme boucliers humains. La Croix-Rouge craint aussi l'usage d'armes chimiques.

Avec ces 5.000 combattants qui resteraient dans la ville, Daesh peut encore faire beaucoup de dégâts. L'organisation recourt aux attaques-surprises, aux tunnels pour séparer et attaquer les soldats kurdes et irakiens. De plus, ils ont laissé derrière eux des bombes afin d'infliger un maximum de dégâts.

D'après un brigadier général kurde sur CNN, cela pourrait prendre jusqu'à deux mois pour libérer complètement Mossoul.

Lisez aussi