Oublie l'optimisme après l'accord de Paris sur le climat: les scientifiques eux-mêmes n'y croient plus trop

Au sommet de Paris l'hiver dernier, on avait eu, pour la première fois depuis des années, de bonnes nouvelles pour le climat. Mais des scientifiques de très haut niveau viennent de doucher cet enthousiasme. Ils se sont rassemblés cette semaine à Oxford: pour eux, cet objectif de ne pas dépasser les 1,5 degrés est irréaliste... puisqu'on est déjà aux deux tiers de cette limite. Pire, cet objectif serait une distraction.

Fin 2015, Paris: finalement, de bonnes nouvelles côté climat. Du sommet organisé par les Nations Unies, est sorti un plan autour duquel se sont engagés les 195 pays des Nations Unies. Le but était de garder le réchauffement sous les 2 degrés, si possible même sous 1,5 degré. Mais cet accord arriverait-il trop tard? C'est ce qu'une série de scientifiques de très haut niveau, réunis maintenant à Oxford, semblent bel et bien dire. Ils sont chargés de travailler à un rapport intermédiaire pour 2018. Et ce rapport risque bien d'être un peu démoralisant...

On est déjà aux deux tiers de la limite

Il a fait un bon degré plus chaud en 2015 - l'année la plus chaude dont on ait gardé trace - que 150 ans auparavant. Du coup, cet objectif de ne pas dépasser 1,5 degrés semble quelque peu compromis.

En plus, certains scientifiques voient dans cet objectif une distraction: une façon de se retrouver à chercher des solutions temporaires plutôt qu'à travailler à un changement radical.

Oui, il y a eu un boom en énergies renouvelables. Mais malgré cela, les émissions ont continué à croître. À ce stade, si on voulait encore atteindre l'objectif des deux degrés, il n'y aurait plus qu'une façon d'y parvenir: trouver un système qui aspire le CO2 présent dans l'atmosphère et, ensuite, le stocke sous terre. Ingénieurs, voilà un fameux défi!

Source: The Guardian

Lisez aussi