Tu ne dois plus arriver 3 heures à l'avance à Zaventem mais bien 45 minutes et si tu rates ton vol, tu seras remboursé

Six mois jour pour jour après les attentats de Zaventem et de Maelbeek, des changements s'annoncent à Brussels Airport. Exit les tentes blanches qui trônaient à l'extérieur ainsi que les contrôles renforcés. Et il ne faudra plus venir 3 heures à l'avance à l'aéroport. Si tu arrives 45 minutes à l'avance et que tu rates ton vol, tu seras remboursé, c'est ce qu'a déclaré le patron de l'aéroport, Arnaud Feist, sur BEL RTL.

L'aéroport de Zaventem a été durement touché par les attentats du 22 mars dernier. Depuis toute une panoplie de mesures de sécurité supplémentaires avaient été prises. Comme l'installation de pre-checking à l'extérieur de l'aéroport. Ce qui prolongeait considérablement le temps d'attente avant de pouvoir monter dans son avion. Mais aujourd'hui, des changements plutôt réjouissants s'annonce. C'est ce qu'a déclaré le patron de Brussels Airport, Arnaud Feist, sur BEL RTL, ce matin.

45 minutes à l'avance et non plus trois heures

Avec les contrôles de sécurité renforcés. Tu devais être à l'aéroport trois heures à l'avance, si tu voulais être sûr d'avoir ton avion. Ce qui engendrait une énorme perte de temps et qui pouvait vraiment rebuter à l'idée de se rendre à l'aéroport. Mais tout ça c'est fini. Brussels Airport va lancer une grande campagne pour redorer son image.

"Nous allons lancer une grande action d'ici la fin de l'année: pour un vol Schengen (donc à l'intérieur de l'Union européenne), si les passagers arrivent 45 minutes avant l'heure de départ, nous leurs garantissons qu'ils prendront leur avion. Et si par malchance ils le loupent, nous leur remboursons leur ticket intégralement" explique le CEO.

45 minutes, cela semble vraiment très court. Avant les attentats, tu devais arriver 1h30 à l'avance à l'aéroport, soit le double de temps! En plus, on ne sait pas encore exactement comment ce temps sera compté et comment l'aéroport saura à quelle heure tu es arrivé précisément.

Exit les tentes de pre-checking

"Les tentes de pre-check à l'extérieur du terminal, qui ont été installées par la police fédérale peu après les attentats, sont des mesures temporaires. Nous travaillons ensemble, avec la police fédérale, pour les remplacer par d'autres mesures, pour trouver une autre solution" explique le CEO de l'aéroport à BEL RTL. Il compte trouver une solution avant l'hiver pour ne pas que certains membres du contrôle de sécurité doivent rester à l'extérieur s'il fait -5 ou -10 degrés.

Supprimer ces tentes serait également un signal positif pour l'image de l'aéroport selon Arnaud Feist: "C'est aussi une question d'image, on évolue, on sera 9 mois après les attentats, il faut passer à autre chose"

Bien sûr d'autres mesures de sécurité seront prises pour compenser mais plus discrètes. Il y a également "les caméras qui contrôlent les plaques minéralogiques des voitures à l'entrée" comme le rappelle le CEO.

Déjà lu?