Surfer et appeler sans limite avec ton téléphone à travers toute l'Europe? C'est pour les prochaines grandes vacances!

YES! Passer tout le temps qu'on veut sur Facebook ou Tinder quand on est en escapade aux Baléares, à Rome ou à Berlin, SANS FRAIS: c'est ce que la Commission européenne a tout l'air de proposer aujourd'hui, dans sa recherche de la formule de roaming sans charge qui ménagerait la chèvre et le chou, les utilisateurs et les opérateurs télécom. 

Mi-2017: booke tes city-trips à travers l'Europe, tu n'auras pas de mauvaise surprise en recevant ta facture de téléphone. Et oui, la Commission l'a dit aujourd'hui, le roaming sans frais, ça vaudra pour autant de jours et autant de données que l'on veut. NO LIMITS!

Dans sa première proposition, la Commission avait parlé de 90 jours par an de roaming sans frais à travers l'Union. Et encore, on ne pourrait en profiter que par tranche de 30 jours. La pilule était mal passée: on nous faisait miroiter cette idée de roaming sans charge depuis belle lurette. Une fois qu'elle s'est concrétisée, on n'en a eu qu'une pâle copie. Celle-ci ne faisait pas vraiment l'affaire, par exemple, des travailleurs transfrontaliers.

Devant le tollé, Jean-Claude Juncker avait repris sa copie, l'avait retravaillée et il présentait sa nouvelle idée aujourd'hui. L'idée doit encore passer par le Parlement européen lundi puis, entre autres, sous la loupe des régulateurs télécoms. D'ici mi-décembre, on devrait avoir un draft final.

Bon, mais ça ne va plus faire l'affaire des opérateurs télécom ça alors?

Oui, parce que du coup: on peut profiter de notre city trip à Bucarest pour s'acheter une carte sim pas chère pas chère et l'utiliser en Belgique? Cela ne ferait pas trop l'affaire des opérateurs télécom évidemment. La Commission n'a pas l'air de les avoir oubliés dans sa proposition d'aujourd'hui: un Proximus pourrait traquer les abus en voyant le décalage entre l'utilisation de données et le lieu de résidence de l'utilisateur. Ce sera donc aux opérateurs de vérifier les abus et ils devraient pouvoir savoir où tu résides, du coup. Si tu résides en Belgique, et que tu y es la plupart du temps mais que tu passes tous tes appels en itinérance... Ça va coincer! Si il y a bel et bien abus, tu devras t'acquitter d'un surcoût.

C'est comme ça que tout avait commencé